Article

Adopter une approche en santé psychologique dans les écoles du Nouveau-Brunswick

Publié le 28 mars 2012 par Michelle Bourgoin

Le sondage effectué en 2009-2010 sur le mieux-être des élèves du Nouveau-Brunswick dresse un portrait alarmant de la santé psychologique de l’ensemble de cette population. Selon ce sondage, seulement 17 % des élèves possèdent un degré élevé de santé psychologique (15 % des garçons et 19 % des filles). Ces taux montrent bien l’importance de développer davantage les approches favorisant l’amélioration de la santé psychologique chez les jeunes dans nos écoles.

En 2009, le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport et le ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance ont uni leurs efforts pour relever ce défi. Le district scolaire du nord-ouest de la province (district no 3) a dit souhaiter collaborer à une initiative pouvant favoriser l’amélioration de la santé psychologique chez les élèves de ses écoles. C’est à ce moment que débute une relation à long terme entre le mieux-être ‑ y compris la santé psychologique et la résilience ‑ et l’éducation!

Lorsque tous les partenaires se sont assis à la table afin de discuter du plan d’action, il leur a semblé tout à fait naturel de considérer le concept de santé psychologique tel que défini dans la Stratégie du mieux-être, soit d’adopter une approche visant les trois besoins psychologiques de compétence, d’autonomie et d’appartenance. De plus, le programme de formation personnelle et sociale offert dans les écoles était conforme à la vision du mieux-être et de la santé psychologique, et servirait de porte d’entrée à cette initiative.

L’équipe chargée du projet a donc conçu des ateliers et un guide pratique qui répondaient aux objectifs suivants :

  • Conscientiser et responsabiliser le milieu scolaire à l’égard de la santé psychologique et de la résilience.
  • Établir des liens entre le programme scolaire de formation personnelle et sociale, la santé psychologique et la résilience.
  • Offrir une ressource complémentaire à tous les programmes scolaires en matière de santé psychologique et de résilience.
  • Proposer des stratégies qui répondent aux besoins psychologiques des élèves selon la théorie de l’autodétermination.

À la suite de la recherche associée à la conception du guide et des ateliers, l’équipe de travail s’est demandé à qui s’adressait cette démarche :

  • Aux directeurs et adjoints?
  • Au personnel enseignant?
  • Au personnel administratif?
  • Au personnel-ressource?
  • Au personnel non enseignant?
  • Toutes ces réponses?

La réponse sera dévoilée dans le prochain blogue.

« Un enseignant motivé ne peut pas faire autrement que d’avoir des élèves motivés… »

« J’intègre les concepts sur la santé psychologique et la résilience à mon code de vie et à mon code disciplinaire, à mon contact quotidien avec les élèves, et dans la planification de mes interventions et de mon enseignement auprès de ceux-ci. Cette approche correspond bien à mon enseignement et à ma philosophie de l’éducation. »

Références

Sondage sur le mieux-être des élèves du Nouveau-Brunswick – http://www.gnb.ca/0131/pdf/w/Mental_Fitness_FR2010.pdf