Dégustations de savoir

Les Dégustations de savoir sont des midi-conférences en ligne, une initiative du réseau Qualaxia et du regroupement stratégique Santé mentale du Réseau de recherche en santé des populations.

Présentation

Un chercheur ou un expert présente des connaissances issues de la recherche liée à la santé mentale des populations. Très souvent, un ou deux panélistes sont invités à discuter de l’intérêt de ces connaissances dans la pratique ou dans la planification des interventions en santé mentale. La particularité de cette conférence? Eh bien, le nom dit tout : on mange au même moment!

Prochaines conférences

Activité physique et cancer: des bienfaits pour la santé mentale? L’exemple du projet Kiné-Onco au CHUM

Mardi 26 février 2019 de 12h à 13h

Cette dégustation de savoir est présentée en collaboration avec le regroupement stratégique Santé mentale des populations du Réseau de recherche en santé des populations du Québec.
 
Le webinaire aura lieu le mardi 26 février 2019, de 12 h à 13 h (HNE).

Conférencières

  • Isabelle Doré, Ph.D., chercheuse postdoctorale, Faculty of Kinesiology and Physical Education, University of Toronto et Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal
  • Lise Gauvin, Ph.D., FCAHS, professeure et vice doyenne à la recherche, École de santé publique de l’Université de Montréal (ESPUM), chercheuse et directrice adjointe scientifique - santé des populations et responsable du Carrefour de l'innovation et de l'évaluation en santé, Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal

Animation

  • Audrey Plante, BPs, agente de recherche, Centre de recherche du Centre hospitalier de l’Université de Montréal
     
    Pratiquer une activité physique avant, pendant et après les traitements pour le cancer améliore la force musculaire et la qualité de vie, réduit la fatigue et les symptômes dépressifs, notamment en contrant les effets secondaires des traitements, en plus de réduire le risque de récidive de cancer ainsi que la mortalité par cancer et pour toutes causes.
     
    Des organismes nationaux (ex.: Cancer Care Ontario) et internationaux (ex.: American College of Sport Medicine) recommandent depuis 2010 aux personnes ayant reçu un diagnostic de cancer de pratiquer régulièrement l’activité physique et d’éviter la sédentarité. Par ailleurs, bien qu’il existe un consensus scientifique quant aux bienfaits de l’activité physique pour la santé physique et mentale des patients et survivants du cancer, les composantes facilitantes et les barrières à l’implantation de programmes d’exercice en milieux cliniques et communautaires pour les patients et survivants du cancer demeurent peu documentées.
     
    À partir des plus récentes données probantes et des données du projet Kiné-Onco, un aperçu des bienfaits de l’activité physique pour la santé mentale et physique sera présenté ainsi que des exemples de programmes d’exercices en milieu hospitalier et dans la communauté au Canada et ailleurs dans le monde. Les éléments favorables à l’implantation de ces programmes seront également discutés.
     
    Pour vous inscrire, cliquez ici.
     
    Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Denise Koubanioudakis par courriel à denise.koubanioudakis@umontreal.ca ou par téléphone au 514-343-6111, poste 37125.
     
    Télécharger l'invitation

Éthique et intelligence artificielle, quels principes appliquer pour le domaine de la santé mentale?

Mercredi 27 mars 2019 de 12h à 13h

Cette dégustation de savoir est présentée en collaboration avec les regroupements stratégiques Santé mentale, TIC et Santé et Éthique du Réseau de recherche en santé des populations du Québec.
 
Le webinaire aura lieu le mercredi 27 mars 2019, de 12 h à 13 h (HNE).
 
Conférenciers

  • Carl Mörch, MPsy, chargé de cours et doctorant en psychologie, Université du Québec à Montréal
  • Dominic Martin, PhD, professeur en éthique, École des sciences de la gestion, Université du Québec à Montréal

Animation

  • Nathalie Voarino, MSc, doctorante en sciences biomédicales option bioéthique, Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique de l’Université de Montréal
     
    L’intelligence artificielle (IA) est de plus en plus utilisée pour faire de la prévention ou pour soigner en santé. Du repérage à l’offre de soins, l’IA est vue comme un ensemble prometteur de technologies innovantes. La santé mentale est un domaine généralement bien délimité du point de vue éthique, mais l’irruption de ces nouvelles techniques bouleverse les codes habituels. Professionnels, chercheurs et cliniciens doivent désormais être davantage sensibilisés aux principes de l’éthique de l’IA et aux risques que cet ensemble de technologie comporte.
     
    En effet, l’adoption de l’IA soulève d’importants enjeux éthiques et sociétaux. Un premier défi considérable est le manque d’encadrement légal sur ces technologies. Un autre défi majeur est que de nombreux développeurs en intelligence artificielle vivent un « moral overload » (IEEE, 2017), soit un sentiment d’être dépassé par l’ampleur des enjeux éthiques et de ne pas être équipés pour y répondre. Alors, comment considérer davantage l’éthique dans un domaine sensible ? Qui doit porter la responsabilité éthique ? Quelles sont les recommandations pratiques ?
     
    Dans ce webinaire, une vision des principaux enjeux éthiques de l’intelligence artificielle, dont la question délicate de l’autonomie, sera d’abord présentée par Dominic Martin. Ensuite, les enjeux spécifiques au milieu de la santé mentale seront abordés par Carl Mörch. L’exemple de la prévention du suicide sera utilisé pour illustrer le type de défis rencontrés. Pour terminer, les deux conférenciers présenteront des moyens de renforcer la présence de l’éthique dans l’utilisation de l’intelligence artificielle, particulièrement en santé mentale.

Pour vous inscrire, cliquez ici

Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Denise Koubanioudakis par courriel à denise.koubanioudakis@umontreal.ca ou par téléphone au 514-343-6111, poste 37125.

Télécharger l'invitation

 

 

Dernière conférence

Le potentiel du système de surveillance des maladies chroniques pour l’étude populationnelle des troubles mentaux et du suicide

Jeudi 24 janvier 2019 de 12h à 13h

Cette dégustation de savoir est présentée en collaboration avec le regroupement stratégique Santé mentale du Réseau de recherche en santé des populations du Québec.

Le webinaire aura lieu le jeudi 24 janvier 2019, de 12h à 13h (HNE).

Conférencier

  • Alain Lesage, M.D., M.Phil., chercheur, Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeur titulaire, Département de psychiatrie de l’Université de Montréal

Animation

  • Alexis Thibault, M.Sc. (c), maîtrise recherche en sciences de la santé, concentration santé mentale, Université de Sherbrooke

Les réseaux de recherche sur le suicide, troubles de l’humeur et troubles associés (RQSHA) et en santé des populations, financés par les fonds de recherche du Québec, se sont engagés à une collaboration avec l’INSPQ et son système de surveillance des maladies chroniques (SISMACQ). Une perspective de santé publique, et entre autres, une vision des services comme déterminants a été adoptée.

Les banques de données administratives de santé constituant le SISMACQ seront exposées. Les enjeux de définition des troubles mentaux, en particulier le sens des mesures de prévalences annuelles et cumulées, seront présentés avec l’exemple de l’autisme, des troubles de la personnalité, et du TDAH. La mesure de la mortalité, y compris par suicide, sera abordée.

Ce webinaire s’adresse principalement aux chercheurs, étudiants et professionnels de recherche, mais les cliniciens intéressés par le sujet sont les bienvenus.

Pour vous inscrire, cliquez ici.

Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Denise Koubanioudakis par courriel à denise.koubanioudakis@umontreal.ca ou par téléphone au 514-343-6111, poste 37125.

Télécharger l'invitation

Cliquer ici pour consulter les documents complémentaires

Voir le compte rendu de la conférence en cliquant ici

 

 

 

Archive

Profil de la qualité de vie chez la population itinérante au Québec
Jeudi 25 octobre 2018
La santé mentale et la santé sociale lors des bouleversements environnementaux: un état des lieux... et des connaissances!
Mercredi 14 mars 2018
L’activité physique : une stratégie pour promouvoir la santé mentale, prévenir et traiter les troubles mentaux
Mardi 20 février 2018
Cannabis, adolescence et dépression
Vendredi 26 janvier 2018
L’accès hyperphagique : que savons-nous sur ce trouble alimentaire officiellement introduit dans le DSM-5?
Jeudi 7 décembre 2017
Travail et santé mentale : Qu'avons-nous appris avec l'étude Salveo?
Jeudi 30 mars 2017
Comment agir pour promouvoir la santé mentale des jeunes adultes?
Mardi 28 février 2017
Rôle des comorbidités psychiatriques dans le traitement et le pronostic des maladies chroniques respiratoires
Mardi 24 janvier 2017
L'écart entre le droit et l'accès aux soins pour les demandeurs d'asile et les réfugiés
Mardi 15 novembre 2016
Les interventions psychologiques de haute intensité pour les personnes souffrant de troubles dépressifs et anxieux
Lundi 30 mai 2016
Le soutien à l'autogestion et les interventions de faible intensité pour les personnes souffrant de troubles dépressifs et anxieux
Vendredi 15 avril 2016
Le soutien à la décision clinique pour améliorer les soins et services aux personnes souffrant de troubles dépressifs et anxieux
Lundi 21 mars 2016
Cible qualité : un programme d'application des connaissances pour soutenir l'amélioration de la qualité des soins et des services de première ligne en santé mentale
Jeudi 18 février 2016
La recherche d'informations et de soutien en ligne pour la santé mentale : Expériences et perspectives des jeunes qui reçoivent des soins à la suite d'un premier épisode psychotique
Mercredi 28 octobre 2015
Traiter les troubles d'anxiété à l'aide de la vidéoconférence: efficacité et autres facteurs importants à considérer
Jeudi 21 mai 2015
Les soins par étapes, un modèle de prestation pour faciliter l'accès aux soins et services
Jeudi 22 janvier 2015
Soutien à l'autogestion de la dépression : facile, peu coûteuse et efficace
Lundi 20 octobre 2014
Mise en œuvre de soins hiérarchisés : une étude de cas
Lundi 23 janvier 2012
La culture du mieux-être, pour une meilleure santé psychologique et physique
Lundi 21 novembre 2011
Et si le modèle de clinique influençait la qualité du traitement des troubles anxieux ou dépressifs?
Jeudi 27 janvier 2011