Urgences sanitaires et santé mentale

COVID-19 et santé mentale

Éditos

La santé mentale au temps de la COVID-19

Publié le 25 mai 2020 par L’équipe du CA de Qualaxia (Lily Lessard, Isabelle Doré, Arnaud Duhoux, Louise Fournier, Gregory Moullec, Renée Ouimet)

La pandémie liée à la COVID-19 bouleverse présentement la vie de millions de personnes sur la planète. La COVID-19 occasionne craintes et stress en raison de sa haute contagiosité, même sans symptômes, l’absence de vaccin et de traitement, ses complications possibles et sa létalité dans certains groupes de la population. Les mesures mises en œuvre pour aplanir la courbe d’incidence et protéger le réseau de la santé sont aussi à l’origine de détresse psychologique et de la...

Lire la suite

Revue de presse

1 - 10 de 253 résultats
Page: 123...26
(Seulement en français)

En pleine pandémie, l’attente pour voir un psychologue est de 6 à 24 mois

Radio-Canada, 04 octobre 2020

La pénurie de psychologues dans le réseau public a été exacerbée par la pandémie et on appréhende les conséquences de la deuxième vague sur le plan psychologique.

(Seulement en français)

COVID-19 : l’anxiété et la dépression sont fort présentes au Québec

Le Journal Saint-François, 04 octobre 2020

Retour sur la recherche de l'équipe de l'Université de Sherbrooke sur les effets de la pandémie sur la santé mentale des Québécois. L'équipe émet quelques recommandations afin de mieux protéger la santé mentale.

(Seulement en français)

Salaires en 2021: beaucoup de gels et déjà une santé mentale détériorée

Le Soleil, 02 octobre 2020

L'indice global de santé mentale des travailleurs canadiens de Morneau Shepell indique une détérioration de la santé mentale des travailleurs depuis avril dernier. Ce serait les jeunes travailleurs, les travailleuses, les travailleurs avec des enfants et ceux sans fond d'urgence qui seraient les plus touchés. 

(Seulement en français)

Sept profs sur dix sont déjà au bout du rouleau!

Le Journal de Montréal, 02 octobre 2020

Selon un récent sondage mené par le Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, 70% des enseignants observent une dégradation de leur santé mentale à cause de la pandémie et des contraintes qui y sont liées. 

(Seulement en français)

Travail à domicile: trouver une routine serait essentielle au bien-être

Radio-Canada, 02 octobre 2020

Pour les travailleurs, comme pour les étudiants, accomplir ses activités quotidiennes à distance peut miner le moral. Cependant, selon une récente étude, le maintien d'une routine est primordial pour une bonne santé mentale. 

(Seulement en français)

Entrepreneurs, n’abandonnez jamais et gardez le cap

Les Affaires, 02 octobre 2020

Les entrepreneurs vivent eux aussi de la détresse depuis le début de la pandémie. Ces derniers se préparent déjà pour la deuxième vague, qui risque d'apporter son lot de défis. 

(Seulement en français)

Santé mentale Québec-Lac-Saint-Jean : La campagne «Ressentir» est lancée

Le Lac-St-Jean, 02 octobre 2020

L'organisme Santé mentale Québec Lac-Saint-Jean lance la campagne Ressentir, qui présente des outils afin de mieux exprimer ses émotions.

(Seulement en français)

À quand un réel accès aux psychologues?

Journal Métro, 02 octobre 2020

La coalition des psychologues du réseau public québécois demande au gouvernement que l'accès à un psychologue du réseau public soit amélioré pour la population. Les Québécois ne devraient pas avoir à attendre aussi longtemps avant de consulter avec un psychologue du réseau public, surtout en temps de pandémie.

(Seulement en français)

Plus de deux millions de travailleurs canadiens auront désormais accès à un programme novateur pour améliorer leur sommeil

Cision, 1er octobre 2020

Plus de deux millions de travailleurs canadiens auront accès à un programme qui permettra d'améliorer leur sommeil, un élément clé pour une bonne santé mentale. 

(Seulement en français)

Québec dépêche une brigade d’intervenants psychosociaux dans les écoles

Radio-Canada, 1er octobre 2020

Québec embauchera 250 intervenants psychosociaux dans les écoles afin de soutenir les élèves ayant des problèmes de santé mentale à cause de la pandémie. En effet, ces derniers vivent beaucoup de stress et d'anxiété depuis le printemps dernier.

1 - 10 de 253 résultats
Page: 123...26

Quintessences

(Seulement en français)

Revue de presse sur la santé mentale et la COVID-19 : groupes ciblés et facteurs d’influence

Talbot, J., Lessard, L. (2020). Revue de presse sur la santé mentale et la COVID-19 : groupes ciblés et facteurs d’influence. Quintessence, 11(S5), 2 pages.

Les articles proviennent de la presse écrite traditionnelle et des nouveaux médias francophones. Ils ont été repérés grâce à la base de données Eureka avec les mots clés « santé mentale », « détresse », « COVID », « pandémie » et « coronavirus ». Les groupes ciblés étaient identifiés pour chaque article retenu. S’ils n’étaient pas spécifiés ou que plusieurs groupes étaient abordés, le groupe « population générale » était attribué. Les facteurs de risque et de protection pour la santé mentale ont été catégorisés en fonction des cinq catégories des déterminants de la santé (MSSS, 2010) : état de santé, caractéristiques individuelles, milieu de vie, systèmes et contexte global. Au total, 148 articles provenant de 34 médias font partie de la revue.

(Seulement en français)

Soutenir la santé mentale des enfants et des adolescents dans un contexte de pandémie et de confinement : Revue exploratoire des interventions et des défis éthiques

Montreuil, M., Bogossian, A., Camden, C., Genest, C., Gilbert, E., Piché, G., Rassy, J. (2020). Soutenir la santé mentale des enfants et des adolescents dans un contexte de pandémie et de confinement : Revue exploratoire des interventions et des défis éthiques. Quintessence, 11(S4), 2 pages.

La situation sans précédent de la pandémie de la COVID-19 a considérablement perturbé notre mode de vie. Les enfants et les adolescents représentent un groupe vulnérable et leur santé mentale peut être particulièrement affectée par la pandémie. Une revue exploratoire de la littérature a été menée afin de synthétiser les effets d’une pandémie sur la santé mentale des enfants et des adolescents, les interventions qui visent à les soutenir et les défis éthiques que cette situation particulière soulève. Nous avons recensé 51 articles jusqu’à maintenant et présentons ici un aperçu des résultats que nous mettrons à jour mensuellement.

 

(Seulement en français)

Une réponse aux conséquences psychologiques et psychosociales de la pandémie de la COVID-19 : le plan d’action québécois

Menear, M. (2020). Une réponse aux conséquences psychologiques et psychosociales de la pandémie de la COVID-19 : le plan d’action québécois. Quintessence 11(S3), 2 pages.

En peu de temps, la pandémie de la COVID-19 a eu un impact significatif sur la vie des personnes vivant au Québec. Profitant de la Semaine nationale de la santé mentale, le gouvernement du Québec a dévoilé un autre élément de sa réponse à cette crise, soit le « Plan d’action : Services psychosociaux et services en santé mentale dans le contexte de la COVID-19 » (1). Ce nouveau plan d’action décrit les mesures prises par le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour répondre aux besoins psychosociaux actuels et anticipés de la population dans un contexte de pandémie. 

(Seulement en français)

Communication à la population en temps de pandémie : gare à l’effet boomerang

Romain, A. J. (2020). Communication à la population en temps de pandémie : gare à l’effet boomerang. Quintessence, 11(S2), 2 pages.

Depuis plusieurs semaines maintenant, les gouvernements de différents pays dans le monde effectuent des activités de communication de masse en émettant des recommandations de confinement et de distanciation physique et sociale afin de limiter la pandémie de COVID-19. Cependant, dans différents pays, on assiste à des scènes de regroupement dans des parcs, dans des domiciles ou encore des manifestations anti-confinement. On peut se demander si ces refus de suivre les consignes édictées sont reliés à une difficulté à comprendre la consigne ou s’il s’agit de comportements délibérés. 

(Seulement en français)

Plan d’action d’urgence pour favoriser la santé mentale des jeunes du secondaire et du postsecondaire en brisant l’isolement et en favorisant les connexions humaines virtuelles

Lane, J. (2020). Plan d’action d’urgence pour favoriser la santé mentale des jeunes du secondaire et du postsecondaire en brisant l’isolement et en favorisant les connexions humaines virtuelles. Quintessence, 11(S1), 2 pages.

Dans le cadre de la COVID-19, le Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale de l’Université de Sherbrooke a mis sur pied un plan d’action d’urgence pour aider les élèves et étudiants ainsi que les membres de leur communauté à prendre soin de leur santé mentale et de celle de leur entourage.

Webinaires et conférences web

Les premiers secours psychologiques en cas de désastre : une réponse pour réduire la détresse liée aux inondations et au COVID-19

Conférencières : Lily Lessard, inf, Ph.D. et Audrey Lafond, T.S. Animation : Isabelle Doré, Ph.D. Ce webinaire a été organisé par le Réseau Qualaxia et l’axe stratégique Santé mentale des populations du Réseau de recherche en santé des populations du Québec (RRSPQ).

Dans l’anticipation de la saison des inondations au Québec et dans le contexte de la présente pandémie liée au COVID-19, ce webinaire vise à présenter les premiers soins psychologiques en cas désastre. Il s’adresse aux intervenants de première ligne et de la communauté qui n’ont pas nécessairement de formation dans le domaine de la santé mentale, mais qui travaillent auprès de personnes susceptibles de manifester de la détresse en lien avec la situation actuelle. Les grandes lignes de ces approches seront présentées et discutées avec les participantes et participants. Des ressources supplémentaires seront également proposées à celles et ceux souhaitant en apprendre davantage sur ces soins.

Les impacts psychosociaux des différents types de catastrophes: de Lac-Mégantic à la pandémie de COVID-19

Présenté par Mélissa Généreux, MD, MSc, FRCPC, médecin-conseil à la direction de santé publique de l’Estrie (INSPQ), coordonnatrice du Programme Santé, Ouranos et professeure agrégée, Faculté de médecine et des sciences de la santé, Université de Sherbrooke.

Dans le cadre de cette conférence, les impacts psychosociaux découlant de l’exposition à de tels événements traumatiques seront présentés à l’aide de deux études de cas québécoises, soit la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic de 2013 et les inondations printanières de 2017 et 2019. Le lien entre les impacts psychosociaux observés lors de ces deux catastrophes récentes et ceux découlant de la pandémie actuelle seront discutés. Enfin, les principes et les approches visant à prévenir et à gérer ce type d’impacts, de même qu’à promouvoir la résilience individuelle et communautaire à la suite de catastrophes, seront abordés et appliqués au contexte du rétablissement à Lac-Mégantic.

Managing anxiety during a pandemic (en anglais)

Avec Dr Jason Harley, professeur adjoint au département de chirurgie, Faculté de médecine et chercheur junior, Institut de recherche du Centre universitaire de santé Mcgill (IR-CUSM) et Dre Tina Montreuil, professeure adjointe au département de psychologie de l’éducation et du counseling et directrice du Childhood Anxiety and Regulation of Emotions Laboratory C.A.R.E. Research Group.

Comment faire face au stress du COVID-19 ? Quels sont les effets psychologiques et physiques d’une peur et d’une inquiétude soutenues ? Quelles mesures concrètes pouvons-nous prendre pour réduire la peur et l’anxiété pour nous-mêmes et nos enfants?

Publications

1 - 10 de 25 résultats
Page: 123
(Seulement en français)

Retour à l’école en temps de COVID-19 : focus sur les transitions scolaires

Comité en prévention et promotion – thématique santé mentale. (2020). Retour à l’école en temps de COVID-19 : focus sur les transitions scolaires. Institut national de santé publique du Québec.

Ce document vise à outiller les intervenants de santé publique afin qu’ils puissent soutenir leurs partenaires dans la mise en place de pistes d’action facilitant les transitions scolaires en contexte de COVID19 afin de préserver ou d’améliorer la santé et le bien-être des jeunes et leur famille.

(Seulement en français)

Transition à la parentalité en situation d’adversité : le cas de la covid-19

Comité en prévention et promotion – thématique santé mentale. (2020). Transition à la parentalité en situation d’adversité : le cas de la covid-19. Institut national de santé publique du Québec.

La pandémie de la COVID-19 et les mesures mises en place pour réduire la propagation du virus influencent le contexte dans lequel se déroulent les événements de la vie, tels que la transition à la parentalité. Basé sur la fiche Adaptation à la parentalité du Portail d’information périnatale et sur la littérature scientifique récente sur la périnatalité en période de COVID-19, ce document propose aux intervenants et aux acteurs de santé publique en périnatalité des pistes d’action pour soutenir les parents à relever les changements et les défis de la transition à la parentalité potentiellement exacerbés dans le contexte singulier de la COVID-19.

(Seulement en français)

Sondage sur la coparentalité

Regroupement pour la valorisation de la paternité. (2020). Sondage sur la coparentalité. Regroupement pour la valorisation de la paternité

L'étude vise à comprendre la réalité des pères et des mères à l’égard de différents aspects de leur vie familiale et de leur coparentalité et ce, afin de soutenir des initiatives visant à favoriser la qualité de leurs expériences coparentales. Le sondage s’étant déroulé au moment où le Québec traverse la crise sanitaire, sociale et économique liée au coronavirus (COVID-19), le RVP souhaitait de plus connaître l’impact de cette crise sur la vie familiale des parents, notamment quant à leur façon d’exercer leur coparentalité.

(Seulement en français)

Atténuation des impacts de la pandémie COVID-19 sur le développement des enfants âgés de 0 à 5 ans : adaptation des pratiques de santé publique auprès des familles et dans les milieux de vie

Comité en prévention et promotion — thématique santé mentale (INSPQ). (2020). Atténuation des impacts de la pandémie COVID-19 sur le développement des enfants âgés de 0 à 5 ans : adaptation des pratiques de santé publique auprès des familles et dans les milieux de vie. Publication 3023.

La pandémie de la COVID-19 et les mesures mises en place pour réduire la propagation du virus transforment le quotidien et les milieux de vie des familles québécoises. Le présent document identifie les conditions engendrées par le contexte de la COVID-19 susceptibles d’avoir une influence sur le développement des enfants âgés de 0 à 5 ans et examine différentes mesures de santé publique à mettre en place ou à adapter pour mieux soutenir les intervenants en contact avec les familles et les enfants. Une attention particulière a été portée aux populations vulnérables et aux inégalités sociales de santé.

(Seulement en français)

Prévenir la violence et le suicide dans un contexte de pandémie de COVID-19 – quelques pistes

Laforest, J., Développement des individus et des communautés (INSPQ). (2020). Prévenir la violence et le suicide dans un contexte de pandémie de COVID-19 – quelques pistes. Publication 2994.

En plus des préoccupations sanitaires directement liées à l’épidémie de COVID-19, la communauté scientifique s’inquiète des répercussions sur le bien-être de la population du ralentissement de l’économie, des pertes d’emploi, de la perturbation des liens sociaux (isolement social, réduction des contacts avec la famille et l’entourage, changement de la routine, tensions sociales), des modifications dans les pratiques de consommation et des enjeux d’accès aux services, pour ne nommer que ceux-là. Ces bouleversements génèrent du stress, de la détresse et de l’anxiété dans la population, en plus de précariser la situation économique de plusieurs. Certains groupes pourraient être affectés plus fortement. Au Canada, par exemple, on observe des baisses d’emploi deux fois plus marquées chez les femmes que chez les hommes. Les jeunes sont aussi plus touchés par cette diminution. Parallèlement, les effets de l’épidémie et des mesures de confinement et de distanciation sur la santé mentale et le bien-être sont de plus en plus documentés et un consensus émerge selon lequel les impacts psychosociaux de la crise doivent être atténués, tant aux plans clinique que populationnel.

(Seulement en français)

COVID-19 : Lutter contre l’isolement social et la solitude des personnes aînées en contexte de pandémie

Michel, S.(INSPQ). (2020). COVID-19 : Lutter contre l’isolement social et la solitude des personnes aînées en contexte de pandémie. Publication 3033.

Les personnes aînées ont besoin d’interactions sociales et de réseaux de soutien social pour être en santé et ressentir du bien-être et une satisfaction par rapport à la vie. L’isolement et la solitude des personnes aînées sont des phénomènes fréquents qui ont des conséquences néfastes sur leur santé physique et mentale. Plusieurs facteurs de risque d’isolement social sont exacerbés en contexte de pandémie. L’approche systémique en partenariat avec les secteurs publics, privés, communautaires des niveaux provincial, régional et local est à privilégier pour lutter contre l’isolement social et la solitude. Cette approche doit impliquer les citoyens, dont les personnes aînées et leurs proches.

(Seulement en français)

COVID-19 : La résilience et la cohésion sociale des communautés pour favoriser la santé mentale et le bien-être

Comité en prévention et promotion - thématique santé mentale (INSPQ). (2020). COVID-19 : La résilience et la cohésion sociale des communautés pour favoriser la santé mentale et le bien-être. Publication 3016.

La pandémie de COVID-19, en plus de ses impacts sanitaires, provoque des bouleversements qui sont susceptibles d’influencer la santé mentale, le bien-être et la sécurité des personnes, des familles et des communautés. En conséquence, l’objectif du présent document est de soutenir les autorités régionales de santé publique dans la mise en place d’un plan d’action pour favoriser la bonne santé mentale, la résilience et la cohésion sociale des communautés dans le contexte de la pandémie de la COVID-19. Une recension et une analyse sommaire non exhaustive de la littérature scientifique et grise ont permis d’identifier un modèle logique spécifiant les facteurs à considérer, des mesures à mettre en place ainsi que des outils pour suivre la santé mentale et le bien-être de la population.

(Seulement en français)

Réponse rapide : COVID-19 et répercussions psychosociales

Laforest, J., Roberge, M.-C., Maurice, P., Direction du développement des individus et des communautés (INSPQ). (2020). Réponse rapide : COVID-19 et répercussions psychosociales. Publication 3018.

Devant les mesures de prévention et de mitigation de la pandémie liée à la maladie COVID-19 au Québec, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) a examiné certaines répercussions psychosociales attendues dans la population québécoise. Plus précisément, l’INSPQ a vérifié, dans la littérature, l’existence de statistiques sur les effets sociaux des mesures d’isolement relatives à la COVID-19. On souhaitait obtenir des données internationales recueillies lors d’autres situations similaires à l’actuelle pandémie de COVID-19 qui donneraient une indication de ce à quoi l’on peut s’attendre dans les prochains mois (ex. : taux de suicide, violence conjugale et familiale, maltraitance, violence publique, vols à domicile, pillage, etc. Le présent document a été élaboré entre le 25 et le 27 mars 2020.

(Disponible en anglais)

COVID-19 et familles : quand l’anxiété ou la déprime parentale s’en mêle

Villatte, A. & Piché, G. (2020). COVID-19 et familles : quand l’anxiété ou la déprime parentale s’en mêle. https://lapproche.uqo.ca/wp-content/uploads/2020/04/Guide_ Covid19_et_familles.pdf

Ressources, stratégies et conseils pour soutenir la santé mentale des familles au sein de la pandémie COVID-19.

(Seulement en français)

COVID-19 et les services sociaux et de santé mentale à maintenir, à remettre en place ou à déployer auprès de la population générale lors de la phase de rétablissement de la pandémie

INESSS. (2020). COVID-19 et les services sociaux et de santé mentale à maintenir, à remettre en place ou à déployer auprès de la population générale lors de la phase de rétablissement de la pandémie. Réponse rapide. 23 pages.

Le présent document ainsi que les constats qu’il énonce ont été rédigés en réponse à une interpellation du ministère de la Santé et des Services sociaux dans le contexte de l’urgence sanitaire liée à la maladie à coronavirus (COVID-19) au Québec. L’objectif est de réaliser une recension sommaire des données publiées et de mobiliser les savoir clés afin d’informer les décideurs publics et les professionnels de la santé et des services sociaux. Vu la nature rapide de cette réponse, les constats qui en découlent ne reposent pas sur une recherche exhaustive des données publiées et une évaluation de sa qualité avec une méthode systématique ou sur un processus de consultation. Dans les circonstances d’une telle urgence de santé publique, l’INESSS reste à l’affût de toutes nouvelles données susceptibles de lui faire modifier cette réponse rapide.

1 - 10 de 25 résultats
Page: 123

Entrevues, autres vidéos

Radio Canada – COVID-19 : au secours psychologique du personnel soignant, publié le 12 avril 2020

Les scientifiques n’ont pas tardé à documenter la détresse psychologique qui guette les « anges gardiens » du réseau de la santé en ces temps de pandémie. Au Québec, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) propose une série de mesures qui peuvent être adoptées rapidement. Gino Harel nous en parle.

Radio Canada – Gérer son anxiété en temps de coronavirus, publié le 17 mars 2020

La période trouble dans laquelle nous nous trouvons en ces temps de pandémie génère beaucoup de stress et d’anxiété pour certaines personnes. Nos spécialistes Rose-Marie Charest, Sonia Lupien et Florence Marcil-Denault expliquent que ce stress diffère selon les personnalités et les situations, mais qu’en général, il est normal d’en ressentir en lien avec la COVID-19.

Émission spéciale “Folie Douce: La santé mentale au temps de la COVID-19” –  Association canadienne pour la santé mentale – ACSM – Filiale de Montréal (page Facebook), dates multiples

Invités : Dr Horacio Arruda, directeur national de santé publique au Québec (entrevue ici), Alexandra Loiselle-Goulet, “La fille et son anxiété” (entrevue ici), Jocelyn Morettini, neuropsychologue (entrevue ici), Catherine Gareau-Blanchard de l’ACSM Montréal (entrevue ici). 

Détresse morale chez les travailleurs de la santé durant la pandémie de COVID-19: Guide sur les préjudices moraux

Ce petit guide sur la détresse et les préjudices moraux se veut une ressource pratique pour les organisations et travailleurs de la santé : il les aidera à mieux comprendre la gamme d’émotions morales associées à la pandémie de COVID-19 ainsi qu’à élaborer des stratégies organisationnelles et individuelles pour réduire les risques de préjudices durables.

Au coeur de la crise actuelle: témoignage d’une intervenante de l’organisme Revivre. 

Entrevue avec Christine Sauvé, chargée de projet clinique, Revivre. 

Liens et outils

Ressources-vidéos de la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP), en collaboration avec le CHUM : « COVID-19 : Premiers soins psychologiques à la portée de tous »

La Direction régionale de santé publique de Montréal, en collaboration avec le service de formation continue partagée du CHUM a développé une série de 5 capsules. L’objectif de la série est d’outiller les intervenants en interaction avec la population à travers des services variés (ex. organisateurs communautaires, intervenants des services courants, SAPA, périnatalité, etc.) à offrir des premiers soins psychologiques à leur clientèle.

Stress, anxiété et déprime associés à la maladie à coronavirus COVID-19.

Fiche produite par le gouvernement du Québec.

Gouvernement du Québec (13 avril 2020) COVID-19 – Comment protéger la santé mentale de nos jeunes?

Votre enfant est inquiet en raison de la pandémie ? Les conseils suivants du gouvernement du Québec vous permettront de mieux le soutenir durant les événements entourant l’épidémie du coronavirus COVID-19 au Québec.

Gouvernement du Québec (3 avril 2020) COVID-19 – On protège aussi sa santé mentale.

Vous vous sentez stressé, anxieux ou déprimé? Les conseils suivants vous permettront d’affronter sainement les événements entourant l’épidémie du coronavirus COVID-19 au Québec.

Diverses fiches COVID-19 et santé mentale publiées par le MSSS le 23 avril et le 27 avril.

Quelques thèmes abordés: Consignes destinées aux gestionnaires – Coronavirus (COVID -19), Activités essentielles des services en SM en contexte de la COVID-19, Mesures de sécurité destinées aux intervenants, Suivi intensif dans le milieu (SIM), Suivi d’intensité variable (SIV), Flexible Assertive Community Treatments (FACT), Programme d’intervention pour les premiers épisodes psychotiques- Niveau d’alerte 2.

CAMH – Stratégies pour maintenir notre bien-être mental pendant la pandémie de COVID-19

Le Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH) est le plus grand hôpital d’enseignement au Canada et l’un des plus importants centres de recherche au monde en santé mentale. Entièrement affilié à l’Université de Toronto, CAMH est un centre collaborateur de l’Organisation panaméricaine de la santé et de l’Organisation mondiale de la santé.

Espace mieux-être Canada – Wellness Together Canada 

Espace mieux-être Canada est un site web portant sur la santé mentale et la consommation de substances dans le but de soutenir les gens partout au Canada et les Canadiens vivant à l’étranger dans les deux langues officielles. Ils offrent gratuitement les ressources suivantes: Soutien immédiat par SMS, Informations et vidéos portant sur les problèmes de santé mentale courants, Programmes de bien-être mental auxquels vous pouvez participer par vous-même ou avec un coach, Communautés de soutien suivies, Séances individuelles avec un conseiller par téléphone, par appel vidéo, et par SMS. Ce service en ligne a été lancé pour répondre aux préoccupations grandissantes face à l’impact que la pandémie de la COVID-19 a sur la santé mentale.

Blogue de Sonia Lupien, Ph.D.

Sonia Lupien détient un doctorat en neurosciences de l’Université de Montréal et est chercheure scientifique. Elle a fait ses études postdoctorales à l’University of California in San Diego et à la Rockefeller University de New York. Elle étudie le mécanisme du stress, son effet sur la performance et la mémoire depuis plus de 20 ans.

Mouvement Santé Mentale Québec – 7 astuces pour préserver sa santé mentale.

Le Mouvement Santé mentale Québec et ses 13 organismes membres est le seul regroupement d’organismes communautaires œuvrant en promotion et prévention en matière de bien-être psychologique au Québec. Il vise à ce que les personnes et les collectivités aient les capacités et les ressources nécessaires pour maintenir et améliorer leur santé mentale.

COVID-19 : Conseils pour garder la santé mentale pendant la quarantaine

Association des médecins psychiatres du Québec.

Organisation mondiale de la Santé. Faire face au stress pendant l’épidémie de 2019nCoV (en anglais)

Infographie produite par l’OMS sur la façon de faire face au stress pendant la pandémie de COVID-19.

Organisation mondiale de la santé. Considérations liées à la santé mentale et au soutien psychosocial pendant la pandémie de COVID-19 (plusieurs langues disponibles)

L’OMS et les autorités de santé publique à travers le monde agissent pour contenir la propagation de COVID-19. Toutefois, cette période de crise génère du stress dans la population. Les considérations présentées dans ce document ont été élaborées par le Département Santé mentale et abus de substances psychoactives de l’OMS comme une série de messages pouvant être diffusés afin de favoriser le bien-être mental et psychosocial de différents groupes de personnes. Disponibles en plusieurs langues.

Rester actif pour soutenir la santé mentale et le bien-être pendant le COVID-19, École de Santé publique T.H. Chan de Harvard (en anglais)

Ce forum, organisé par les Drs Karmel Choi et Karestan Koenen, offre des conseils pratiques et des stratégies pour demeurer actifs afin de soutenir la santé mentale pendant et après la pandémie de COVID-19. Dirigé par des experts internationaux en physiologie de l’exercice, le forum couvre des données à jour sur les avantages de l’activité physique pour la santé de l’humeur et du cerveau, discute des défis actuels et des recommandations spécifiques, et se termine par une séance de questions et réponses.

La détresse sociale reliée à la pandémie de COVID-19
 
Page publiée par l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux (OTSTCFQ). L’Ordre encadre les professions de travailleur social et de thérapeute conjugal et familial, possédant chacune un champ d’exercice spécifique et clairement défini par le Code des professions du Québec. 

Le télétravail en contexte de pandémie

Mesures de prévention de la COVID-19 en milieu de travail – Mesures intérimaires. Document produit par l’INSPQ. 

COVID-19 – Pandémie et préoccupations des parents à l’égard de leurs enfants

Sondages sur les attitudes et comportements de la population québécoise. Document produit par l’INSPQ. 

COVID-19 – Pandémie et inégalités face à la détresse psychologique et l’insécurité alimentaire

Sondages sur les attitudes et comportements de la population québécoise. Document produit par l’INSPQ. 

Note d’information provisoire : Prise en compte des aspects psychosociaux et de santé mentale de l’épidémie de Covid-19 – Comité permanent interorganisations (CPI)/ Inter-Agency Standing Committee

Cette note d’information résume les principales considérations en matière de santé mentale et de soutien psychosocial (SMSPS) en lien avec la flambée de nouvelle maladie à coronavirus 2019 (COVID-19). Disponible en plusieurs langues.

Fiches synthèse des étudiants de l’ESPUM

Des étudiants du cours Santé mentale (MSO-6080) de l’École de santé publique de l’université de Montréal ont préparé une série de fiches synthèse en lien avec la santé mentale et la COVID qui pourront être utiles aux intervenants du réseau de la santé et des services sociaux.

 

Projets de recherche en cours

Impacts de la COVID-19 sur les habitudes de vie et la santé mentale des personnes immunosupprimées et leurs proches

Ce projet de recherche est mené par Isabelle Doré et Mélanie Dieudé, chercheuses au CR-CHUM et Sylvain Bédard, patient partenaire au Centre d’excellence sur le partenariat avec les patients et le public (CEPPP). Ils s’intéressent aux impacts de la pandémie sur les habitudes de vie (sommeil, activité physique et comportement sédentaire) et sur la santé mentale des personnes immunosupprimées (stress, détresse psychologique, symptômes dépressifs et anxieux, pensées positives et négatives, résilience).

Le recrutement se poursuit! Pour obtenir plus d’informations ou participer à l’étude, contactez Isabelle Doré (isabelle.dore@umontreal.ca) ou Mélanie Dieudé (melanie.dieude@umontreal.ca).

Étude COHÉSION

Cette étude menée par Yan Kestens, Gregory Moullec, Kate Zinszer (de l’Université de Montréal) et Kevin Stanley (de l’Université de la Saskatchewan) évalue l’impact de la pandémie actuelle sur les canadien.nes à travers le pays. L’équipe souhaite mieux comprendre comment les activités quotidiennes, interactions sociales et la santé mentale sont affectées pendant et après la pandémie grâce à des questionnaires en ligne et une application mobile. Les résultats seront partagés avec les responsables de santé publique afin de guider et éclairer les interventions mises en place auprès des communautés et des individus.
 
La participation à l’étude est possible pour toute personne d’au moins 15 ans vivant au Canada. Il est possible de remplir des questionnaires hebdomadaires en ligne pendant la pandémie et les 6 mois qui suivront la fin des mesures de confinement. Il existe également une application de recherche pour téléphone intelligent.

Vulnérabilités et santé mentale des populations rurales dans le contexte de la COVID-19 : Développement d’outils d’évaluation et d’intervention et application à des groupes vulnérables en santé mentale dont celui des personnes ayant des troubles mentaux ou du spectre de l’autisme et leurs proches aidants.

Ce projet de recherche est dirigé par Lily Lessard et Marie-Hélène Morin (UQAR, chaire de recherche interdisciplinaire santé et services sociaux en milieu rural, Centre de recherche CISSS Chaudière-Appalaches). Il repose sur l’actualisation, à la situation de la COVID-19, de deux outils développés dans un projet de désastres naturels d’envergure populationnelle en contexte de changements climatiques. Il s’agit d’une grille de caractérisation des vulnérabilités des populations rurales et d’une boîte à outils d’interventions communautaires et cliniques pour agir sur les impacts sur la santé mentale dans la population. Ces outils seront ensuite expérimentés en milieu rural, plus spécifiquement auprès des personnes présentant un trouble mental grave, un trouble du spectre de l’autisme et de leurs proches-aidant qui les soutiennent afin d’apporter des réponses spécifiques aux effets de la pandémie sur ces groupes vulnérables.

Recrutement à venir.

Synthèse des connaissances sur les effets de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants et des adolescents, ainsi que sur les interventions à préconiser et les défis éthiques.

Ce projet de synthèse des connaissances, financé par les IRSC, est mené par Marjorie Montreuil (Université McGill) et plusieurs co-chercheuses (Christine Genest et Aline Bogossian, Université de Montréal, Elsa Gilbert, UQAR, Geneviève Piché, Université du Québec en Outaouais, Chantal Camden et Jessica Rassy, Université de Sherbrooke).
Elles veulent synthétiser et construire une base de données probantes concernant les effets de la COVID-19 sur la santé mentale des enfants et des adolescents, ainsi qu’identifier les interventions pertinentes et les défis éthiques, y compris des stratégies pour les relever.
Une méthodologie permettant une synthèse rapide des données est employée. Les chercheuses travailleront de concert avec plusieurs experts utilisateurs de connaissances, pour s’assurer de la pertinence et de l’applicabilité des interventions dans le réseau de la santé et des services sociaux québécois. Pour obtenir plus d’informations, contactez Marjorie Montreuil à marjorie.montreuil@mcgill.ca.

 

Équipe du dossier

Lily Lessard, Ph. D.

Lily Lessard est infirmière et professeure en sciences de la santé à l’Université du Québec à Rimouski. Elle est cotitulaire de la Chaire interdisciplinaire santé et services sociaux en... En savoir plus

Grégory Moullec, Ph.D.

Grégory Moullec est professeur sous octroi adjoint au département de médecine sociale et préventive à l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM) et chercheur au centre de... En savoir plus

Isabelle Doré, Ph. D.

Isabelle Doré est professeure adjointe à École de kinésiologie et sciences de l’activité physique de la faculté de médecine de l’Université de Montréal et chercheuse régulière au... En savoir plus

Arnaud Duhoux, Ph. D.

Arnaud Duhoux a exercé comme infirmier (Diplôme d’État d’infirmier en 1998 – Rouen) durant six années en soins intensifs, en soins palliatifs, en soins spécialisés (transplantation) et en... En savoir plus

Louise Fournier, Ph. D.

Louise Fournier est professeure titulaire, retraitée, de l'École de santé publique de l'Université de Montréal. Elle détient une maitrise en psychologie de l'Université du Québec à Montréal... En savoir plus

Renée Ouimet, M. Sc.

Renée Ouimet est directrice du Mouvement Santé mentale Québec. Elle possède une maîtrise en psychosociologie de la communication, une formation de psychothérapeute et plus de trente cinq ans... En savoir plus

Collaboratrices

L’équipe du dossier aimerait remercier :

  • Jade Talbot, étudiante en géographie à l’Université Laval. Jade réalise un stage de recherche (virtuel!) en santé à l’été 2020 avec l’équipe de Lily Lessard à l’UQAR. Son projet de maîtrise, sous la direction de Marie-Hélène Vandermissen et Nathalie Barrette, portera sur l’analyse géographique de la vulnérabilité et des inégalités sociales en lien avec la santé mentale et le bien-être psychosocial de la population québécoise exposée à des événements météorologiques extrêmes (ÉME). Elle est responsable de la revue de presse francophone « Santé mentale et COVID-19 » dans le cadre de ce dossier thématique.
  • Audrey Lafond, travailleuse sociale et professionnelle de recherche à l’UQAR, pour son appui dans l’enrichissement de ce dossier par divers outils, publications et rédactions de commentaires les accompagnant. Ayant cumulé plusieurs années de pratique clinique auprès des individus et des familles en situation de vulnérabilité, Mme Lafond détient un savoir d’expérience en santé mentale au sein du réseau public des services de santé et des services sociaux en collaboration avec les partenaires du milieu. Elle a aussi travaillé, dans le cadre du projet ARICA sur l’amélioration de la réponse aux impacts psychosociaux liés aux changements climatiques, à l’élaboration de la trousse présentée dans le cadre de ce webinaire.