À propos du Réseau Qualaxia

Un partenaire dynamique en santé mentale populationnelle

Mission

Les problèmes de santé mentale constituent un véritable fléau dans nos sociétés. Le Réseau Qualaxia souhaite y remédier en soutenant des actions efficaces de promotion de la santé mentale, de prévention et de traitement des troubles mentaux les plus fréquents, et en s’intéressant à l’efficacité des interventions visant à améliorer la santé mentale des populations. Ce réseau est constitué de chercheurs, d’experts, de décideurs, de gestionnaires et de cliniciens.

La qualité est au centre de la stratégie du réseau :

  • utilisation judicieuse des données probantes;
  • mesure de l’efficacité des interventions;
  • compétence, expertise et investissement de nos collaborateurs;
  • pertinence de nos travaux pour l’amélioration de la santé des populations.

Historique

Le Réseau Qualaxia a été fondé par Dre Louise Fournier, professeure titulaire, maintenant retraitée, au département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’Université de Montréal. Elle était détentrice d’une chaire en santé publique appliquée IRSC-FRSQ-MSSS et c’est dans ce cadre qu’elle a mis sur pied le réseau. Elle a mené, comme chercheuse principale, plusieurs projets en lien avec les services de première ligne en santé mentale. En plus de 30 ans de carrière comme chercheuse, elle a toujours travaillé en étroite collaboration avec les décideurs, gestionnaires et cliniciens.

Son objectif avoué est de mettre en œuvre des projets qui permettent de soutenir et de répondre aux besoins et aux priorités des milieux de pratique et de différentes instances. Non seulement a-t-elle reçu plusieurs subventions d’organismes dotés de comités de pairs, mais ses travaux ont très souvent porté sur les mesures populationnelles, les soins et services de première ligne et la promotion/prévention.

Depuis mars 2015, le Réseau Qualaxia est devenu un organisme sans but lucratif. Il est reconnu comme personne morale au Registre des entreprises du Québec sous le numéro 1170793849. Depuis juin 2016, le réseau est également reconnu comme organisme de bienfaisance par l’Agence de revenu du Canada (numéro 81751 8327 RR0001).

Objectif principal de notre réseau

L’objectif principal de Qualaxia est de favoriser l’échange et le transfert de connaissances. Il encourage l’intégration de divers acteurs du système de soins (gestionnaires, cliniciens et autres intervenants en santé mentale) aux activités de recherche, et diffuse en continu de nouvelles données probantes via le site Web, l’infolettre Quazette et par des publications destinées aux chercheurs, experts, décideurs, gestionnaires et cliniciens. Qualaxia participe également à l’organisation d’événements centrés sur le partage de connaissances.

Axes d'intervention

Qualaxia agit sur l’amélioration de la santé mentale des populations. Les problèmes de santé mentale justifient son intérêt du point de vue de la santé publique. Considérons les points suivants :

 

  • Près d’une personne sur dix souffre d’une maladie mentale et on estime qu’une personne sur quatre souffre d’un problème de santé mentale au cours de sa vie (OMS 2013; OMS, 2019).
  • La dépression est l’un de principales causes d’incapacité fonctionnelle, sociale et physique et deviendra la cause principale de la charge mondiale de morbidité d’ici 2030 (OMS, 2013; OMS, 2019; Tsutsumi, Izutsu et Ito, 2015).
  • Le suicide est la deuxième cause de décès chez les personnes âgées de 15 à 29 ans (OMS, 2019).
  • Ces troubles présentent un risque élevé de cooccurrence avec d’autres troubles, de récurrence, et de chronicité en l’absence de traitement. En plus, les personnes atteintes de troubles mentaux sévères meurent 10 à 20 ans plus tôt que la population en général (Fleury et Grenier, 2012; OMS, 2019). 

 

Axe 1: Promouvoir et prévenir

Des actions efficaces qui favorisent la santé mentale des populations

La santé mentale d’une population est non seulement essentielle à sa santé globale, mais aussi à son développement économique, social et humain. La santé mentale est plus que l’absence de maladie mentale. Voici d’ailleurs la définition qu’en donne l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) :

C’est un état de bien-être dans lequel les individus peuvent réaliser leur potentiel, faire face aux stress normaux de la vie, travailler de manière productive et fructueuse et apporter une contribution à leur communauté.

Pour promouvoir la santé mentale et prévenir les troubles mentaux, nous pensons qu’il est possible d’agir sur une multitude de facteurs. D’une part, en travaillant à augmenter l’effet des facteurs positifs comme les ressources personnelles de base, l’estime de soi et le soutien social. D’autre part, en diminuant l’effet des facteurs négatifs comme le stress, les environnements de travail défavorables ou les inégalités sociales. Pour le réseau Qualaxia, il est important d’agir sur différents plans systémiques : l’individu, son milieu de vie immédiat (famille, école, milieu de travail) et son environnement global (politiques publiques, inégalités sociales).

 

Axe 2: Soigner et accompagner

Un effort soutenu vers une meilleure qualité de soins et de services de première ligne

Les soins et services sont considérés comme l’un des déterminants de l’état de santé mentale d’une population. C’est à ce titre qu’ils intéressent la santé publique et le réseau Qualaxia.

Seulement la moitié des personnes souffrant de troubles mentaux courants (troubles dépressifs ou anxieux) consultent relativement à leur problème. Qualaxia cherche à comprendre l’origine et les interventions pouvant pallier ce problème. Lorsqu’elles consultent, plus de 80 % des personnes s’adressent aux services de première ligne, et particulièrement aux médecins généralistes. Par ailleurs, autant au Québec avec le Plan d’action en santé mentale (2015) qu’ailleurs dans le monde (OMS), ces services sont appelés à constituer l’élément clé du dispositif de soins destiné aux personnes atteintes de troubles mentaux.

Nous croyons qu’utiliser les services pour des raisons de santé mentale ne suffit pas, il faut aussi que les services soient efficaces. Les études démontrent qu’environ la moitié seulement des personnes dépressives ou anxieuses, qui consultent pour des raisons de santé mentale, reçoivent un traitement minimalement adéquat par rapport aux guides des bonnes pratiques. C’est pourquoi Qualaxia travaille à développer, soutenir et faire connaître les stratégies efficaces pour améliorer la qualité des soins en santé mentale.

 

Axe 3: Observer et évaluer

Une évaluation constante des résultats

L’approche de Qualaxia cible des actions ayant un fort potentiel d’amélioration de l’état de santé mentale des populations. Qualaxia cherche à voir si ces actions ont porté les fruits escomptés. Cependant, il y a actuellement un manque important d’indicateurs qui permettraient de faire le suivi de l’état de santé mentale des populations et d’informer les planificateurs de l’efficacité des interventions mises en place.

Qualaxia cherche à améliorer cette situation en faisant connaître rapidement les connaissances épidémiologiques en lien avec la santé mentale des populations. Par exemple :

  • Les facteurs de protection pour la santé mentale;
  • Les facteurs de risque associés aux troubles mentaux les plus fréquents;
  • Les déterminants de l’utilisation des services;
  • Les facteurs qui influencent l’adéquation des soins.

 

Bibliographie : 
1.  Organisation mondiale de la santé (OMS) (2013). Plan d’action pour la santé mentale 2013-2020. Récupéré du site de l’Organisation mondiale de la santé, section Santé mentale : https://www.who.int/mental_health/action_plan_2013/fr/ 

2.   Organisation mondiale de la santé (OMS) (2019). Santé mentale. Récupéré du site de l’Organisation mondiale de la santé, section Centre de médias: https://www.who.int/fr/news-room/facts-in-pictures/detail/mental-health 

3.   Tsutsumi, A., Izutsu, T., Ito, A. (2015). Mental Health, Well-being and Disability: A New Global Priority Key United Nations Resolutions and Documents.Tokyo: United Nations University, United Nations, World Bank Group, The University of Tokyo KOMEX. Récupéré de http://pubdocs.worldbank.org/en/619761454942779225/Mental-Health-Well-being-Disability-A-New-Global-Priority.pdf  

4.   Fleury, M. J. et Grenier, G. (2012). État de situation sur la santé mentale au Québec et réponse du système de santé et des services sociaux. Québec : Commissaire à la santé et au bien-être.

Conseil d'administration du réseau Qualaxia

Isabelle Doré, Ph. D.

Isabelle Doré est professeure adjointe à École de kinésiologie et sciences de l’activité physique de la faculté de médecine de l’Université de Montréal et chercheuse régulière au... En savoir plus

Grégory Moullec, Ph.D.

Grégory Moullec est professeur sous octroi adjoint au département de médecine sociale et préventive à l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM) et chercheur au centre de... En savoir plus

Lily Lessard, Ph. D.

Lily Lessard est infirmière et professeure en sciences de la santé à l’Université du Québec à Rimouski. Elle est cotitulaire de la Chaire interdisciplinaire santé et services sociaux en... En savoir plus

Arnaud Duhoux, Ph. D.

Arnaud Duhoux a exercé comme infirmier (Diplôme d’État d’infirmier en 1998 – Rouen) durant six années en soins intensifs, en soins palliatifs, en soins spécialisés (transplantation) et en... En savoir plus

Louise Fournier, Ph. D.

Louise Fournier est professeure titulaire, retraitée, de l'École de santé publique de l'Université de Montréal. Elle détient une maitrise en psychologie de l'Université du Québec à Montréal... En savoir plus

Renée Ouimet, M. Sc.

Renée Ouimet est directrice du Mouvement Santé mentale Québec. Elle possède une maîtrise en psychosociologie de la communication, une formation de psychothérapeute et plus de trente cinq ans... En savoir plus

Ariane Girard, Ph. D. (c)

Ariane Girard est infirmière et candidate en fin de parcours au doctorat recherche en sciences de la santé de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts et travaux de recherche portent sur les... En savoir plus

Équipe

Direction générale et scientifique
Louise Fournier, Ph. D.
 
Coordination
Denise Koubanioudakis, M.A.
Johanna Manga, M. Sc. (c)
 
Révision scientifique
Ahmed Jérôme Romain, Ph. D.
 
Révision linguistique
Melissa Freeman
Paulette Ferland

Stagiaire
Ana Saavedra Ruiz, M. Sc. (c) santé publique
 
Anciens membres
Solange Mwizere, M. Sc. (c), stagiaire en santé publique (hiver 2019)
Julian Gil, M.A., coordonnateur (2019)
Marie-Louise Stroien, M. Sc., stagiaire en santé publique (automne 2019)

Partenaires financiers

Le Réseau fonctionne grâce à la contribution de nombreux chercheurs, experts et étudiants qui fournissent bénévolement les contenus des dossiers (voir notre section Collaborateurs). Une équipe, composée de Louise Fournier et Ahmed Jérôme Romain, établit et supervise la programmation scientifique et assume gracieusement la révision scientifique des textes. La révision linguistique est également une contribution bénévole. Enfin, nous remercions nos stagiaires de la maitrise en santé publique de l’Université de Montréal qui nous ont permis de faire évoluer certains aspects du fonctionnement du Réseau Qualaxia.
 
Deux partenaires financiers nous permettent de combler d’autres besoins :

  • L’axe Santé mentale des populations du Réseau de recherche en santé des populations du Québec (financé par le FRQ-S) nous a soutenus financièrement et nous soutient toujours pour les frais liés à notre site Web, pour l’organisation de nos webinaires et la coordination du personnel.
  • Le programme Études-Travail de l’Université de Montréal nous a permis d’embaucher des étudiants étrangers qui ont assumé une partie de la coordination des productions et qui ont agi comme webmestres.