Éditoriaux

1 - 10 de 120 résultats
Page: 123...12

«Quand ton parent a un trouble mental»: un guide par et pour des jeunes de 12-25 ans

Publié le 29 octobre 2020 par Aude Villatte, Ph.D., Geneviève Piché, Ph.D. et Rima Habib, M.Sc. Laboratoire de recherche et d’actions pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale et leurs proches (LaPProche), Département de psychoéducation et de psychologie, Université du Québec en Outaouais.

Au Québec et ailleurs, environ un jeune sur cinq vit avec un parent atteint d’un trouble mental (Leijdesdorff, Doesum, Popma, Klaassen et Amelsvoort, 2017). Constatant qu’il existe encore peu de recherches pour savoir ce que vivent ces jeunes, notamment lors de leur transition vers l’âge adulte et, dans l’optique de développer des services et ressources qui puissent répondre aux besoins de cette clientèle, notre laboratoire (le LaPProche) a mené en 2019 un projet en partenariat...

Lire la suite

Sport et plein air: les effets prometteurs d’une intervention de groupe active auprès des jeunes immigrants

Publié le 19 octobre 2020 par Mathilde Hanny-Guillaumes, intervenante à Motivaction Jeunesse et coordonnatrice du projet Émeraude et Virginie Leblanc, intervenante à Motivaction Jeunesse et coordonnatrice du projet Québec en Couleurs

À leur arrivée au Québec, les jeunes immigrants se voient souvent confrontés à de nombreux facteurs de stress, tels que la perte de repères, l’apprentissage d’une nouvelle langue, la création de nouvelles amitiés, l’intégration de nouveaux codes culturels et l’adaptation à une nouvelle école (Berry et coll., 2006). Ces facteurs de stress peuvent avoir des répercussions importantes sur leur santé mentale, allant de l’anxiété à la dépression majeure (Kanouté et coll.,...

Lire la suite

Un programme d’accès à la psychothérapie: prise deux

Publié le 12 octobre 2020 par Martin Drapeau, Ph.D., professeur, psychologie du counseling et de psychiatrie, Université McGill et Alain Lesage, M.D., psychiatrie, Université de Montréal

Le 8 octobre dernier, la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, proposait la mise sur pied d’un programme d’accès public universel à la psychothérapie. Nous avons déjà abordé sur ce blogue les besoins urgents pour un accès accru à la psychothérapie, l’efficacité de la psychothérapie ainsi que son économicité. Nous avons aussi abordé certains paramètres à prendre en considération quant aux coûts, soulignant au passage que l’accès à la psychothérapie...

Lire la suite

Formation continue des psychologues québécois: Se fonde-t-elle bien sur la science?

Publié le 5 octobre 2020 par Leah Beaulieu, Gabrielle Ciquier et Martin Drapeau

La formation continue des professionnels est une excellente façon pour faire en sorte que les cliniciens développent et maintiennent des compétences essentielles à leur pratique. Ainsi, l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) contribue au développement professionnel des psychologues, comme plusieurs autres ordres professionnels le font pour leurs membres, et aide à assurer la prestation de services de santé mentale de qualité qui sont conformes aux meilleures pratiques. Afin de...

Lire la suite

Un meilleur accès à la psychothérapie, une promesse oubliée?

Publié le 21 septembre 2020 par Catherine Hébert, Martin Drapeau

Il y a déjà plus de deux ans que le gouvernement du Québec annonçait son programme visant un meilleur accès à la psychothérapie intitulé Programme québécois pour les troubles mentaux : des autosoins à la psychothérapie (PQPTM). Les grandes lignes de ce programme ont été discutées dans un éditorial précédent (voir « Une étape à la fois »). À cette époque, plusieurs efforts avaient été déployés par le gouvernement afin de donner l’importance qu’il se doit à...

Lire la suite

L’intervention positive s’implante partout en Estrie, une solide relation adulte-enfant

Publié le 9 septembre 2020 par Annie Desrosiers (chef de service à la direction de santé publique), Catherine Noreau (agente de planification, de programmation et de recherche), Marie-Ève Nadeau (conseillère en communication) - CIUSSS de l’Estrie - CHUS

Le développement des habiletés sociales et affectives des enfants tient à cœur à la Direction de santé publique de l’Estrie. Depuis le début de l’automne 2019, les intervenants psychosociaux de la direction, formés en travail social ou en psychoéducation, offrent un accompagnement et du soutien en milieu de garde éducatif à l’enfance et en milieu scolaire pour la planification et la réalisation d'interventions positives. Les interventions positives sont empreintes de...

Lire la suite

Où est rendu le Québec avec École en santé en 2020?

Publié le 31 août 2020 par Julie Lane, Ph.D., et Danyka Therriault, ps.éd., candidate au Ph.D., Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale, Université de Sherbrooke

Au Québec, depuis 2003, il est convenu que la santé, le bien-être et la réussite éducative des jeunes sont sous la responsabilité conjointe du réseau de la santé et des services sociaux et du réseau de l’éducation. L’approche École en santé (AÉS) a été le moyen retenu entre ces deux réseaux pour favoriser la mise en œuvre d’interventions efficaces de promotion et de prévention en contexte scolaire.1Plus récemment, le référent ÉKIP2 a été proposé pour favoriser des...

Lire la suite

La santé mentale au temps de la COVID-19

Publié le 25 mai 2020 par L’équipe du CA de Qualaxia (Lily Lessard, Isabelle Doré, Arnaud Duhoux, Louise Fournier, Gregory Moullec, Renée Ouimet)

La pandémie liée à la COVID-19 bouleverse présentement la vie de millions de personnes sur la planète. La COVID-19 occasionne craintes et stress en raison de sa haute contagiosité, même sans symptômes, l’absence de vaccin et de traitement, ses complications possibles et sa létalité dans certains groupes de la population. Les mesures mises en œuvre pour aplanir la courbe d’incidence et protéger le réseau de la santé sont aussi à l’origine de détresse psychologique et de la...

Lire la suite

La lutte à l’oppression de genre pour une meilleure santé mentale

Publié le 17 mai 2020 par Philippe Roy (professeur), Zahra Akbari (candidate à la maîtrise), École de travail social, Université de Sherbrooke

Le genre est un important déterminant social de la santé mentale. Il correspond aux normes, rôles, identités et attentes sociales envers les femmes, les hommes et les personnes de diverses identités de genre (Tannenbaum, Greaves, & Graham, 2016). Ensemble, ces facteurs influencent les comportements des individus en regard de la santé mentale ainsi que la perception et la réponse des professionnels envers les besoins de chacun d’eux. Les différences résident dans la façon de...

Lire la suite

Soins en collaboration et formation des professionnels : utiliser des approches pédagogiques innovantes en milieu de pratique

Publié le 27 avril 2020 par Ariane Girard, inf., M. Sc., candidate au doctorat recherche en sciences de la santé, Université de Sherbrooke

Offrir des soins en collaboration aux personnes avec des problèmes de santé mentale peut occasionner plusieurs défis pour les professionnels qui travaillent dans des cliniques de première ligne comme les groupes de médecine de famille (GMF). Par exemple, le plan de traitement est souvent complexe, car il peut inclure plusieurs types de traitements et de services dont l’accès est parfois difficile. Ces défis peuvent aussi être liés à un manque de précision quant aux rôles et...

Lire la suite
1 - 10 de 120 résultats
Page: 123...12