Contribuez à soutenir le Réseau Qualaxia dès aujourd'hui!

Faites un don maintenant par l'entremise de CanaDon.org!

Éditoriaux

1 - 10 de 127 résultats
Page: 123...13

Les pratiques centrées sur la famille et le rétablissement en santé mentale, où en est le Québec?

Publié le 3 mai 2021 par Piché, G., Villatte, A., Clément, M.-È, Morin, M.-H. et Vetri, K.

Depuis une dizaine d’années, les politiques et milieux de pratique en santé mentale adoptent de plus en plus une perspective holistique de rétablissement de la personne à travers son contexte de vie familiale et socio-professionnelle, en complément du modèle biomédical axé sur la réduction des manifestations des troubles mentaux. De plus, la place de la famille dans le rétablissement de l’individu est de plus en plus reconnue (Commission de la santé mentale du Canada, 2014)....

Lire la suite

SantéFamille : une nouvelle formation pour la famille d’un proche vivant avec une problématique de santé mentale voit le jour

Publié le 27 avril 2021 par Marie-Ève Caron, inf. B.Sc. Étudiante à la maitrise en sciences infirmières et chargée de cours au département des sciences de la santé, Université du Québec à Rimouski; Fondatrice de Santéfamille et Nathalie Maltais, Inf. Ph. D. Professeure au département des sciences de la santé, Université du Québec à Rimouski, Campus Lévis

La famille est une composante majeure du processus de rétablissement d’une personne vivant avec une problématique de santé mentale (Duhamel, 2015; Martin, Ridley, & Gillieatt, 2017; MSSS, 2015). Toutefois, plusieurs études soulignent l’exclusion, la déresponsabilisation et l’invisibilité des familles dans les soins (Martin et al., 2017). La famille se retrouve souvent prise au dépourvu : elle détient un grand savoir expérientiel à partager, mais très peu de connaissances...

Lire la suite

Jeunes LGBTQ+ : les nécessaires mais anxiogènes « sorties de placards » et affirmations de genre

Publié le 8 mars 2021 par Annie Vaillancourt, conseillère en développement de la recherche au Centre de recherche universitaire sur les jeunes et les familles (CRUJeF) du CIUSSS de la Capitale-Nationale., Aude Villatte, professeure à l’Université du Québec en Outaouais et chercheuse régulière au CRUJEF., Robert-Paul Juster, docteur en neurosciences, directeur du Centre d’études sur le sexe/genre, l'allostasie et la résilience (CESAR) et professeur adjoint au département de psychiatrie et d’addictologie de l’Université de Montréal. et Isabelle Chollet, psychologue en pratique privée et à la Fondation Le Refuge, en France, qui accueille les jeunes LGBTQ+ en situation de rupture familiale

Les premières « sorties de placard »[1] des jeunes de la diversité sexuelle et premières affirmations de genre des personnes trans ou non-binaires[2] à leur entourage sont précédées d’un plus ou moins long cheminement personnel, menant de la découverte à l’acceptation de soi. Cette période revêt un caractère hautement anxiogène, entre autres, en raison des risques inhérents au coming out et à l’affirmation de genre : regards désapprobateurs, intimidation, rejet, etc....

Lire la suite

ÉKIP – Un référent pour la santé, le bien-être et la réussite éducative des jeunes

Publié le 26 février 2021 par Marie-Laurence Fillion, conseillère en promotion de la santé et en prévention en milieu scolaire, ministère de la Santé et des Services sociaux et Nancy Plamondon, conseillère en promotion de la santé et en prévention, ministère de l’Éducation

Le référent ÉKIP propose du contenu pour soutenir la mise en œuvre d’actions intégrées de promotion de la santé et de bien-être ainsi que de prévention chez les jeunes d'âge scolaire afin de contribuer à leur persévérance scolaire et à leur réussite éducative. Il a été développé par le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de l’Éducation et l’Institut national de santé publique du Québec. Le référent ÉKIP a été conçu pour les...

Lire la suite

Prévenir le suicide pendant la pandémie de la COVID-19

Publié le 20 janvier 2021 par Marie-Claude Geoffroy, Ph. D., Chaire de recherche du Canada en prévention du suicide, professeure adjointe de psychologie de l’enfant, Université McGill et psychologue clinicienne, Massimiliano Orri, Ph. D., Post-doctorant, Université McGill et psychologue clinicien, Patricia Conrod, Ph. D. et Naguib Mechawar, Ph. D., Direction du Réseau Québécois sur le suicide, les troubles de l’humeur et les troubles associés.

De nombreux experts craignent une hausse des taux de suicide pendant ou suite à la pandémie de la COVID-19 (Gunnell et al., 2020; Reger, Stanley, & Joiner, 2020). Plusieurs facteurs justifient cette préoccupation, tels que l’augmentation du taux de suicide lors de l’épidémie de SRAS en 2003, notamment chez les personnes âgées de 65 ans et plus, une détérioration de la santé mentale et des facteurs de risque associés au suicide comme l’isolement, la perte et le deuil, la...

Lire la suite

Connaissances sur les adultes émergents issus de la diversité culturelle : mise en contexte

Publié le 24 décembre 2020 par Kristel Tardif-Grenier, Ph. D., professeure agrégée, département de psychoéducation et de psychologie, Université du Québec en Outaouais

De plus en plus de chercheurs se penchent sur les jeunes adultes émergents (JAÉ), c’est-à-dire les jeunes âgés entre 18 et 25 ans (Arnett, 2007). Cette période développementale est déterminante pour la santé mentale de l’adulte en devenir, car synonyme de recherche d’identité personnelle et professionnelle, de prise de décisions qui orienteront l’avenir et de conciliation entre études, travail et vie sociale (Roisman et al., 2004).Les jeunes adultes qui sont issus de la...

Lire la suite

Agir ensemble: Boîte à outils intersectorielle pour réduire les impacts de la pandémie sur la santé mentale

Publié le 2 décembre 2020 par Lily Lessard, inf., Ph. D., professeure, UQAR, cotitulaire, Chaire CIRUSSS, chercheure, Centre de recherche du CISSS de Chaudière-Appalaches et Audrey Lafond, T.S., professionnelle de recherche, Chaire CIRUSSS, UQAR.

Le Québec vit sa seconde vague de contamination à la COVID-19 depuis déjà quelques mois. Si de nouvelles perspectives se dessinent avec l’arrivée éminente de nouveaux vaccins, les besoins du point de vue de la santé mentale demeurent encore bien présents pour plusieurs d’entre nous, maintenant et possiblement dans les mois à venir. La pandémie nous fait réaliser que la santé mentale des populations est une richesse collective à protéger et qu’elle est l’affaire de toutes...

Lire la suite

«Quand ton parent a un trouble mental»: un guide par et pour des jeunes de 12-25 ans

Publié le 29 octobre 2020 par Aude Villatte, Ph.D., Geneviève Piché, Ph.D. et Rima Habib, M.Sc. Laboratoire de recherche et d’actions pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale et leurs proches (LaPProche), Département de psychoéducation et de psychologie, Université du Québec en Outaouais.

Au Québec et ailleurs, environ un jeune sur cinq vit avec un parent atteint d’un trouble mental (Leijdesdorff, Doesum, Popma, Klaassen et Amelsvoort, 2017). Constatant qu’il existe encore peu de recherches pour savoir ce que vivent ces jeunes, notamment lors de leur transition vers l’âge adulte et, dans l’optique de développer des services et ressources qui puissent répondre aux besoins de cette clientèle, notre laboratoire (le LaPProche) a mené en 2019 un projet en partenariat...

Lire la suite

Sport et plein air: les effets prometteurs d’une intervention de groupe active auprès des jeunes immigrants

Publié le 19 octobre 2020 par Mathilde Hanny-Guillaumes, intervenante à Motivaction Jeunesse et coordonnatrice du projet Émeraude et Virginie Leblanc, intervenante à Motivaction Jeunesse et coordonnatrice du projet Québec en Couleurs

À leur arrivée au Québec, les jeunes immigrants se voient souvent confrontés à de nombreux facteurs de stress, tels que la perte de repères, l’apprentissage d’une nouvelle langue, la création de nouvelles amitiés, l’intégration de nouveaux codes culturels et l’adaptation à une nouvelle école (Berry et coll., 2006). Ces facteurs de stress peuvent avoir des répercussions importantes sur leur santé mentale, allant de l’anxiété à la dépression majeure (Kanouté et coll.,...

Lire la suite

Un programme d’accès à la psychothérapie: prise deux

Publié le 12 octobre 2020 par Martin Drapeau, Ph. D., psychologue et professeur de psychologie du counselling et de psychiatrie à l'Université McGill, et Alain Lesage, M.D., psychiatre et professeur au Département de psychiatrie et d’addictologie, Université de Montréal.

Le 8 octobre dernier, la cheffe de l’opposition officielle, Dominique Anglade, proposait la mise sur pied d’un programme d’accès public universel à la psychothérapie. Nous avons déjà abordé sur ce blogue les besoins urgents pour un accès accru à la psychothérapie, l’efficacité de la psychothérapie ainsi que son économicité. Nous avons aussi abordé certains paramètres à prendre en considération quant aux coûts, soulignant au passage que l’accès à la psychothérapie...

Lire la suite
1 - 10 de 127 résultats
Page: 123...13