Politiques et grandes orientations

Accessibilité à la psychothérapie

L'édito

Enfin un accès facilité à la psychothérapie, mais à condition d’y avoir vraiment accès!

Publié le 29 avril 2018 par Martin Drapeau

Nous avons tous appris en décembre dernier que le gouvernement compte mettre sur pied un programme visant à accroitre l’accès à la psychothérapie. De toute évidence, le montant annoncé, soit 35 millions $, ne permettra pas de répondre aux besoins des Québécois et Québécoises. En effet, les évaluations réalisées par le Collectif pour l’accès à la psychothérapie et le Commissaire à la santé et au bien-être du Québec estiment plutôt un coût entre 200 et 400...

Lire la suite

Les conditions de pratique en psychothérapie : la situation actuelle et la rémunération demandée

Publié le 11 septembre 2016 par Martin Drapeau

Je l’ai déjà affirmé, et je le redis ici : si on veut permettre l’accès à la psychothérapie, il faut remplir un certain nombre de conditions, l’une d’entre elles étant qu’il faut offrir aux professionnels des conditions de pratique qui favorisent leur adhésion au programme. Et qui dit conditions de pratique, dit rémunération.Au Québec, on le sait déjà, la santé mentale tend à être dramatiquement sous-financée. On manque d’argent (rappelons quand même que de...

Lire la suite

Accès la psychothérapie : le point de vue des cliniciens

Publié le 27 février 2016 par Martin Drapeau

Si on veut mettre en place un système aussi vaste que serait celui permettant un accès accru aux psychothérapies et si on veut que ce système fonctionne, il faut qu’il ait été construit en prenant divers éléments en considération. Évidemment, il doit être axé sur les besoins des usagers. Mais il doit aussi prendre en compte — et c’est ici que l’on est souvent plus négligent — le point de vue des professionnels qui œuvreront au sein de ce système.Alors que pensent nos...

Lire la suite

Psychothérapie : la question n’est pas de savoir si on peut se permettre de l’offrir, mais bien de savoir si on peut se permettre de ne pas l’offrir

Publié le 10 janvier 2016 par Martin Drapeau

L’Organisation mondiale de la santé estime que la dépression est la première cause d’incapacité et qu’elle contribue fortement au fardeau mondial de la maladie. On estime par ailleurs qu’au Canada, environ 20 % de la population sera affectée par un trouble mental dit transitoire, dont la dépression. Ces troubles sont associés à une dégradation marquée du fonctionnement des individus, à une dégradation de leur qualité de vie, et à la mortalité par suicide, en plus de...

Lire la suite

La psychothérapie, c’est pour les bien-portants anxieux! : 2e partie

Publié le 29 janvier 2015 par Martin Drapeau

Au cours des derniers mois, mon étudiante, Stacy Bradley, et moi avons mené plusieurs sondages visant à faire un état de la situation quant à l’exercice de la psychothérapie en bureau privé et dans le système public, ainsi qu’à obtenir l’opinion des psychologues, psychothérapeutes et médecins de famille quant aux modalités à mettre en place pour faciliter l’accès à la psychothérapie. Contrairement à ce qui est fait dans le système public, dans d’autres professions ou...

Lire la suite

La psychothérapie, c’est pour les bien-portants anxieux! : 1re partie

Publié le 1er décembre 2014 par Martin Drapeau

Beaucoup de temps s’est écoulé depuis mon dernier billet, mais j’ai une bonne raison, et celle-ci est directement liée à la question de l’accès à la psychothérapie : depuis plusieurs mois déjà, j’agis à titre de consultant externe principal pour l’INESSS, qui doit bientôt soumettre ses recommandations au MSSS sur les façons de faciliter l’accès à la psychothérapie. Dès que ce rapport sera rendu public, je vous en ferai part.En attendant, passons aux nouvelles...

Lire la suite

La psychothérapie, est-ce que ça fonctionne vraiment?

Publié le 23 avril 2014 par Martin Drapeau

Je me plais à affirmer que la psychothérapie est le traitement qui, de tout temps, a fait l’objet du plus grand nombre de recherches. Les données scientifiques abondent sur le sujet, et l’accès à un si grand nombre de données permet aux chercheurs de commencer à les compiler sous forme de ce que l’on appelle communément « revue systématique ». En fait, il y a tellement de données, qu’en sus des revues systématiques, nous pouvons également faire des revues de revues...

Lire la suite

Une charte des valeurs?

Publié le 28 octobre 2014 par Martin Drapeau

Disons les choses telles qu’elles sont, sans détour…Vous développez un trouble anxieux à la suite d’un accident de travail? Rassurez-vous : l’État vous aidera en couvrant les frais d’un traitement, y compris les frais d’une psychothérapie si c’est nécessaire.Votre fils s’est suicidé? Eh bien…Plus de 20 % des Québécois âgés de 15 ans et plus ont souffert d’un trouble mental comme un trouble dépressif ou un trouble de l’humeur à un moment ou à un autre de leur...

Lire la suite

Une accessibilité accrue aux soins psychologiques

Publié le 31 janvier 2011 par Helen-Maria Vasiliadis

De récentes études canadiennes ont démontré que l’éducation, les revenus et les coûts des services comptent parmi les facteurs qui régissent le recours aux services de fournisseurs de psychothérapie, comme les psychologues de première ligne. Par ailleurs, les politiques en matière de santé devraient tenter d’améliorer l’accès des personnes défavorisées à ces services. À ce jour, le Royaume-Uni et l’Australie ont introduit l’accès aux soins psychologiques...

Lire la suite

Quintessence

(Disponible en anglais)

Les avantages économiques d’un meilleur accès aux psychothérapies : deux exemples à l’étude

Dezetter, A., & Vasiliadis, H.-M. (2014). Les avantages économiques d’un meilleur accès aux psychothérapies : deux exemples à l’étude. Quintessence, 6(6), 1-2.

De nombreux guides de pratique recommandent les psychothérapies basées sur les preuves cliniques pour traiter les troubles mentaux. L'efficacité des psychothérapies pour améliorer la santé et la qualité de vie des patients ainsi que l'impact positif qu'elles ont sur les coûts du système de santé ont été démontrés à plusieurs reprises. Cet article présente deux études médico-économiques récentes : la première porte sur la prise en charge des troubles dépressifs et anxieux en France, et la seconde, sur l'implantation d'un programme au sein des populations pour le traitement de la dépression comme stratégie de prévention des actes suicidaires chez les adultes dépressifs au Québec.

(Disponible en anglais)

Améliorer l’accès à la psychothérapie dans les services de première ligne : l’expérience australienne

Vasiliadis, H.-M., & Pirkis, J. (2013). Améliorer l’accès à la psychothérapie dans les services de première ligne: l’expérience australienne. Quintessence, 5(9), 1-2.

Cet article a pour objectif de démontrer les améliorations australiennes pour un accès à la psychothérapie dans les services de première ligne grâce à deux programmes Access to Allied Psychological Services et le Better Access.

(Disponible en anglais)

Évaluation de l’accessibilité accrue aux soins psychologiques au Royaume-Uni et en Australie : les programmes IAPT et Better Access

Vasiliadis, H.-M. (2012). Évaluation de l’accessibilité accrue aux soins psychologiques au Royaume-Uni et en Australie : les programmes IAPT et Better Access. Quintessence, 4(6), 1-2.

Le Royaume-Uni (R.-U.) et l'Australie (AU) ont participé à la mise en place de psychothérapies subventionnées par l'État dans le cadre de leurs régimes respectifs d'assurance-maladie avec la création des programmes Increasing Access to Psychological Therapies (IAPT - R.-U., 2007) et Better Access (AU, 2006). Cet article résume les résultats de trois évaluations de ces programmes. On y retrouve douze recommandations pour offrir un service IAPT centré sur le patient.

(Disponible en anglais)

Faciliter l’accès à la psychothérapie: l’Angleterre propose un programme novateur

Doré, I., & Roberge, P. (2010). Faciliter l’accès à la psychothérapie: l’Angleterre propose un programme novateur. Quintessence, 2(3), 1-2.

L'Angleterre et l'Australie ont fait de l'accès à la psychothérapie une priorité, un traitement reconnu efficace pour traiter les troubles anxieux et dépressifs. Cette publication du Quintessence met de l'avant leurs expériences novatrices.

Publications

1 - 10 de 50 résultats
Page: 123...5
(Seulement en français)

Accès équitable aux services de psychothérapie au Québec

Lapalme, M., Moreault, B., Fansi, A. & Jehanno, C. (2018). Accès équitable aux services de psychothérapie au Québec. Institut national d’excellence en santé et en services sociaux. Québec, Qc : INESSS; 2018. 97p.

Ce document intègre la mise à jour des données scientifiques présentées dans les deux premiers rapports de l’INESSS sur le sujet de la psychothérapie. La recherche documentaire a également été élargie à l’ensemble des troubles mentaux et des groupes d’âge. Les données concernant trois programmes implantés en Angleterre et en Australie pour faciliter l’accès aux soins et services psychologiques ont aussi été actualisées. Ces programmes ont d’abord été retenus dans le cadre de ces travaux en raison des similarités entre les systèmes de santé de ces deux pays et celui du Québec, mais aussi parce que des données sur leur performance ont pu être consultées puisqu’ils sont implantés depuis longtemps.

(Seulement en anglais)

Assessing the costs and benefits of insuring psychological services as part of Medicare for depression in Canada

Vasiliadis, H. M., Dezetter, A., Latimer, E., Drapeau, M., & Lesage, A. (2017). Assessing the costs and benefits of insuring psychological services as part of Medicare for depression in Canada. Psychiatric services, 68(9), 899-906.

Cette étude a estimé les coûts et les effets associés à un accès accru à des services psychologiques pour la dépression financés par l’État dans un système de santé publique. Au Canada, chaque dollar investi dans la couverture des services de psychologie rapporterait 2,00 $ (1,78 $ à 3,15 $) à la société. La couverture des services psychologiques dans le cadre de l’assurance-maladie pour les personnes ayant des besoins non satisfaits en matière de soins de santé mentale serait autofinancée.

(Seulement en anglais)

The case for a federal mental health transition fund

Lesage, A., Bland, R., Musgrave, I., Jonsson, E., Kirby, M., & Vasiliadis, H. M. (2017). The case for a federal mental health transition fund. The Canadian Journal of Psychiatry,62(1), 4-7.

Les auteurs plaident en faveur de l’allocation par le gouvernement fédéral, dans le cadre des transferts en santé, d’un fonds de transition à être utilisé pour des services de santé mentale dans la communauté, dont des services de psychothérapie, des équipes de suivi intensif ou des équipes de suivi d’intensité variable. Un meilleur accès à ces services, dont le coût-efficacité a été démontré et qui relèvent de pratiques fondées sur les preuves, doit faire partie d’une approche intégrée de la prestation de services de qualité, orientée vers le patient et les résultats cliniques.

(Seulement en anglais)

Closing the mental health gap: The long and winding road?

Bartram, M., & Lurie, S. (2017). Closing the mental health gap: The long and winding road?. Canadian Journal of Community Mental Health, 36 (Special Issue), 5-18.

Dans cet article, les auteurs expliquent comment cet écart dans le financement des services de santé mentale s’est créé au Canada, et font une analyse détaillée de la taille de cet écart. Alors qu’il est maintenant clair que le gouvernement fédéral fera un transfert qui sera spécifiquement consacré aux services de santé mentale, nous devons considérer plusieurs options, en matière de politiques, si nous voulons aller de l’avant et franchir avec succès les prochaines étapes : la définition de la contribution des provinces et des territoires, la mise en place de mécanismes d’imputabilité, l’évaluation des résultats, la création d’un modèle d’assurance/financement et la définition des dépenses admissibles en lien avec des projets donnés, des groupes de population ou des niveaux de données probantes.

(Seulement en anglais)

New government, new opportunity, and an old problem with access to mental health care

Gratzer, D., & Goldbloom, D. (2017). New government, new opportunity, and an old problem with access to mental health care. The Canadian Journal of Psychiatry, 62(1), 8-10.

Un gouvernement libéral a été élu à l’échelle fédérale en promettant de s’attaquer aux problèmes d’accès à la santé mentale, un engagement récemment réaffirmé par le ministre de la Santé. À Ottawa, l’amélioration des soins de santé mentale n’est pas partisane : lors des dernières élections, tous les principaux partis politiques ont promis des mesures visant à améliorer les services (sans précédent dans les campagnes fédérales); au cours de la dernière assemblée, toutes les parties ont appuyé une stratégie nationale par rapport au suicide.

(Seulement en anglais)

Making Evidence-Based Psychotherapy More Accessible in Canada

Gratzer, D., Goldbloom, D. (2016) Making Evidence-Based Psychotherapy More Accessible in Canada. The Canadian Journal of Psychiatry, Vol.61(10) 618-623. 

Les interventions psychologiques sont efficaces pour de nombreux troubles psychiatriques. En particulier, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est rigoureusement fondée sur des données probantes. Selon les lignes directrices du Réseau canadien pour le traitement de l’humeur et de l’anxiété (CANMAT), la TCC est aussi efficace contre la dépression légère et modérée que les antidépresseurs, et la combinaison de la psychopharmacologie et la TCC est encore meilleure que les autres modalités.

(Seulement en français)

Accessibilité à la psychothérapie subventionnée par l’État : comparaisons entre les perspectives des psychologues et des psychothérapeutes

Bradley, S., Doucet, R., Kohler, E. & Drapeau, M. (2015). Accessibilité à la psychothérapie subventionnée par l’État : comparaisons entre les perspectives des psychologues et des psychothérapeutes. Santé mentale au Québec, 40(4), 175–200.

La présente étude a visé à documenter comment les psychologues et les psychothérapeutes se distinguent dans leurs attitudes quant aux différents aspects qui définissent ces programmes d’accès à la psychothérapie subventionnée par l’État. Les participants (N = 1 275) ont été recrutés par courriel et invités à remplir une série de questionnaires en ligne, lesquels portaient notamment sur : les différents services et modalités de service qui devraient être assurés par l’État ; le rôle et l’autonomie des cliniciens si les services de psychothérapie devaient être assurés par l’État ; les tarifs, les modalités de remboursement et les conditions de travail des cliniciens.

(Seulement en français)

Améliorer l’accès aux psychothérapies au Québec et au Canada : réflexions et expériences de pays francophones

Vasiliadis, H., Dezetter, A., Lesage, A. & Drapeau, M. (2015). Améliorer l’accès aux psychothérapies au Québec et au Canada : réflexions et expériences de pays francophones. Santé mentale au Québec, 40(4), 15-30.

En octobre 2014, les auteurs de cet éditorial ont organisé à l’Université de Sherbrooke une conférence intitulée «Améliorer l’accès aux psychothérapies au Québec et au Canada : Réflexions et expériences de pays francophones ». La conférence avait comme objectif de décrire la situation actuelle quant à la prise en charge financière des psychothérapies, de questionner la manière d’améliorer l’accès aux psychothérapies dans les différents pays, d’examiner la collaboration entre médecin généraliste et psychothérapeute.

(Seulement en français)

Efficacité de la psychothérapie comparativement à la pharmacothérapie dans le traitement des troubles anxieux et dépressifs chez l’adulte : une revue de la littérature.

Fansi, A., Jehanno, C., Lapalme, M., Drapeau, M. & Bouchard, S. (2015). Efficacité de la psychothérapie comparativement à la pharmacothérapie dans le traitement des troubles anxieux et dépressifs chez l’adulte : une revue de la littérature. Santé mentale au Québec, 40(4), 141–173.

Dans l’optique de l’amélioration d’une couverture de la psychothérapie au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux a confié à l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux le mandat d’évaluer l’efficacité de la psychothérapie comparée à la pharmacothérapie dans le traitement des adultes souffrant de troubles anxieux et dépressifs. Une mise à jour d’une revue de la littérature récente et de bonne qualité a été effectuée grâce à une revue des revues systématiques traitant de la psychothérapie comparée à la pharmacothérapie dans le traitement des adultes anxieux et dépressifs avec un horizon temporel compris entre 2009 et 2013.

(Seulement en français)

La thérapie informatisée : une option pouvant faciliter l’accès à la thérapie chez les jeunes adultes ?

Talbot, F., LeBlanc, J. & Jbilou, J. (2015). La thérapie informatisée : une option pouvant faciliter l’accès à la thérapie chez les jeunes adultes ?. Santé mentale au Québec, 40(4), 217– 227.

Les jeunes adultes ont, au Canada, les plus hauts taux de prévalence de l’anxiété et de la dépression, et sont aussi ceux qui utilisent le moins les services traditionnels de santé mentale. Cette étude vise à évaluer jusqu’à quel point l’autostigmatisation, un besoin d’autonomie et les attitudes face à la thérapie informatisée permettent de prédire l’intention d’utiliser cette thérapie chez de jeunes adultes francophones. 

1 - 10 de 50 résultats
Page: 123...5

Liens

New Savoy Partnership
Le New Savoy Partnership est un groupe unique d’organisations qui travaillent de concert pour présenter des psychothérapies au National Health Service (NHS) et pour y accroître l’accès au profit de toutes les personnes qui en ont besoin. Il regroupe des corps professionnels, des organismes de charité, des fournisseurs de services, en plus d’accueillir d’autres partenaires. Notre mission est de faire en sorte que par le NHS toutes les personnes qui ont besoin d’une psychothérapie, quels que soient leur âge et leurs antécédents, bénéficient d’un soutien adéquat, fourni par des thérapeutes qualifiés, en temps opportun. Notre site Web est doté d’un forum destiné à poursuivre le travail de la conférence tout au long de l’année. 

Département de la santé – Angleterre
Le site Web du National Health Service (Service de santé national) offre une rubrique sur la santé mentale où il est possible de consulter, entre autres, l’organisation des services en santé mentale au Royaume-Uni, le plan d’action en santé mentale (Mental Health Act) et de l’information sur des troubles mentaux spécifiques destinée tant aux cliniciens qu’à la population. 

L'équipe du dossier

 

  • Martin Drapeau, professeur de psychologie du counselling et de psychiatrie, Université McGill. 
  • Catherine Hébert, étudiante au doctorat en psychologie du counselling, Université McGill.