Promotion de la santé mentale

Assises théoriques et applications pratiques en promotion de la santé mentale

Éditos

La promotion de la santé mentale comme axe d’intervention incontournable pour l’atteinte des objectifs de développement durable

Publié le 7 novembre 2019 par Marie Claude Roberge, Pascale Mantoura

En 2015, l’Organisation des Nations Unies a proposé 17 objectifs de développement durable (ODD) qui ciblent les défis mondiaux comme ceux d’éradiquer la pauvreté, de réduire les inégalités, de protéger la planète, et d’assurer la paix et la prospérité pour tous. La santé mentale y est reconnue pour la première fois de manière explicite comme une cible des ODD. En particulier, la cible 3.4 indique que le taux de mortalité prématurée due à des maladies non transmissibles...

Lire la suite

Soutenir les acteurs de santé publique en santé mentale des populations : quelques travaux du Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS)

Publié le 30 mars 2018 par Pascale Mantoura

La santé mentale, à ne pas confondre avec les troubles mentaux, est considérée comme une ressource essentielle à la vie. Ses bases se forgent durant l’enfance et elle continue à se façonner toute la vie en fonction des circonstances, des milieux et des événements. Ses fluctuations – de languissantes à florissantes – se répercutent sur la santé et la qualité de vie des personnes et des communautés. Promouvoir la santé mentale pour tous – tout en veillant à réduire les...

Lire la suite

L’obésité sous l’angle de la dépendance alimentaire

Publié le 4 mars 2018 par Catherine Begin

L’obésité est un problème de santé important qui touche un nombre considérable de personnes et qui est associé à différentes conséquences sur les plans physique et psychologique. Dans l’optique de mieux comprendre ce phénomène, il a été proposé que la consommation excessive de nourriture dans un contexte d’obésité pouvait s’apparenter à une dépendance aux substances. Cette dépendance serait définie par la présence de symptômes cognitifs, comportementaux et...

Lire la suite

Culture et ouverture pour comprendre et traiter la souffrance psychologique

Publié le 6 janvier 2018 par Grégory Moullec

Au moment où je rédige ce billet, je songe à la discussion que j’ai entretenue avec Bruno Falissard, pédopsychiatre et professeur de biostatistique à l’Université Paris-Sud. Nous avons notamment parlé d’un de ses mandats à titre de président de l’IACAPAP (International Association for Child and Adolescent Psychiatry and Allied Professions), qui l’amène à voyager partout dans le monde pour découvrir les différentes modalités de prise en charge des troubles psychiatriques...

Lire la suite

Les rôles de la santé publique au regard de la santé mentale des populations

Publié le 27 avril 2015 par Maud Emmanuelle Labesse

Ces dernières années, il y a eu autant d’études que d’événements qui nous ont poussés à réaliser que la santé mentale signifiait beaucoup plus que la simple absence de troubles mentaux. Quelqu’un de « pas malade » n’est pas forcément en bonne santé mentale. C’est quelqu’un qui se sent bien, qui arrive à s’accomplir même dans l’adversité que la vie sort parfois de son chapeau. Une santé mentale positive, c’est ce qu’on se souhaite tous : de porter en soi...

Lire la suite

Un effort pour concrétiser les politiques publiques favorables à la santé mentale des populations

Publié le 7 janvier 2015 par Maud Emmanuelle Labesse

La bonne santé mentale constitue une ressource pour la vie et une condition nécessaire à la possibilité de vivre des vies en santé et socialement productives. Les interventions, incluant les politiques publiques, agissent sur les déterminants de la santé mentale au niveau structurel et environnemental, sur les dimensions sociales au sein de la communauté et de la famille ainsi que sur des facteurs de niveau individuel. C’est pour cette raison que le Centre de collaboration nationale...

Lire la suite

Tendre l’oreille

Publié le 24 avril 2012 par Renée Ouimet

La Semaine nationale de la santé mentale aura lieu du 7 au 13 mai 2012. Elle marque le début de la campagne annuelle de promotion de la santé mentale. Cette année, celle-ci met l’accent sur le lien important qui existe entre le sentiment de sécurité et la santé mentale. Les personnes, les groupes et les organisations sont invités à se mobiliser et à créer des activités à leur manière. À cet effet, le réseau québécois de l’Association canadienne pour la santé mentale...

Lire la suite

L’INSPQ propose un modèle

Publié le 4 avril 2011 par Nicole Desjardins

Dans le cadre d’un avis scientifique portant sur les interventions efficaces en promotion de la santé mentale et en prévention des troubles mentaux, l’INSPQ (2008) propose un modèle conceptuel permettant d’évaluer la pertinence de mesures pouvant être mises en œuvre pour promouvoir la santé mentale et prévenir les troubles mentaux.Ce modèle s’inspire du modèle de prévention d’Albee et Finn (1993) et du modèle proposé par MacDonald et O’Hara (1998) qui inclut des...

Lire la suite

Quintessence

(Disponible en anglais)

Santé mentale positive : du traitement des maladies mentales à la promotion de la santé mentale

Duhoux, A. (2009). Santé mentale positive : du traitement des maladies mentales à la promotion de la santé mentale. Quintessence, 1(2), 1-2.

Arnaud Duhoux nous fait découvrir la santé mentale positive. Il aborde l'importance de ce concept dans un contexte de promotion de la santé mentale positive et les différentes façons de la mesurer.

Publications

1 - 10 de 42 résultats
Page: 123...5
(Seulement en anglais)

Towards equality for mental health. Developing a cross-government approach

The Mental Health Policy Group. (2019). Towards equality for mental health. Developing a cross-government approach. Londres, Royaume-Uni : The Mental Health Policy Group. https://www.mentalhealth.org.uk/publications/towards-equality-mental-health-developing-cross-government-approach

Le présent rapport examine plus en détail les mesures qui doivent être prises pour atteindre l’ambition de la « parité d’estime » pour la santé mentale en Angleterre.
Son point de départ est la croyance selon laquelle l’amélioration de la santé mentale du pays ne peut pas être réalisée en mettant l’accent uniquement sur les services de santé, même s’ils sont vitaux. Une approche pangouvernementale beaucoup plus ambitieuse en matière de santé mentale est également nécessaire.

(Seulement en anglais)

Advancing Well-Being in an Inequitable World : Moving from Measurement to Action

Robert Wood Johnson Foundation. (2019). Advancing Well-Being in an Inequitable World : Moving from Measurement to Action. Princetown, New Jersey : Robert Wood Johnson Foundation : https://www.rwjf.org/en/library/research/2019/01/advancing-well-being-in-an-inequitable-world.html

Les pays et les villes du monde entier mesurent le bien-être de leurs résidents - une vue d’ensemble de la façon dont les personnes et les collectivités vivent et évaluent leur vie - pour évaluer le progrès humain et les défis avec plus de clarté que les mesures économiques seules peuvent fournir. Par exemple, les rapports économiques peuvent montrer une prospérité sans précédent, mais les données sur le bien-être révèlent que la prospérité n’est pas largement partagée et que certains groupes vivent dans un isolement extrême, le désespoir et le traumatisme — signes avant-coureurs d’une mort prématurée.

Pour tirer des leçons des expériences du monde entier, la Fondation Robert Wood Johnson (RWJF) a réuni un groupe international de leaders de la pensée au Rockefeller Foundation Bellagio Center en septembre 2018. Le groupe sélectionné comprenait 32 praticiens, universitaires et chefs de file de domaines complémentaires.

Un rapport sur l’apprentissage du RWJF fondé sur le dialogue provocateur en personne donne un aperçu de la façon dont le bien-être peut être amélioré grâce à des politiques, des programmes et des affectations de ressources tournés vers l’avenir.

(Seulement en français)

Consultation sur l’organisation des services de santé mentale pour les jeunes : propositions de santé publique. Mémoire déposé au Ministère de la Santé et des Services sociaux.

Roberge, M.-C.; Laforest, J. & Melançon, A. (2019). Consultation sur l’organisation des services de santé mentale pour les jeunes : propositions de santé publique. Mémoire déposé au Ministère de la Santé et des Services sociaux. Montréal : Direction du développement des individus et des communautés de l’Institut national de santé publique du Québec. https://www.inspq.qc.ca/publications/2562

L’INSPQ dépose ce mémoire dans le cadre de la consultation publique sur l’organisation des services de santé mentale pour les jeunes conduite par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS) en vue de l’élaboration d’un nouveau plan d’action en santé mentale. Cette consultation fait suite au Forum Jeunes et Santé mentale qui s’est déroulé le 13 mai 2019. Le Forum, auquel l’INSPQ a eu l’honneur de participer, a regroupé plusieurs parties prenantes (jeunes, parents et proches touchés par des troubles mentaux, intervenants du réseau de la santé et des services sociaux, du milieu communautaire et du milieu de la recherche) invitées à partager leurs expériences et expertises au regard de la santé mentale jeunesse.

(Seulement en anglais)

The Economic Case for the Prevention of Mental Illness. Annual Review of Public Health

McDaid, D., Park, A.-L., & Wahlbeck, K. (2019). The Economic Case for the Prevention of Mental Illness. Annual Review of Public Health, 40(1), 373 389. https://doi.org/10.1146/annurev-publhealth-040617-013629

Une mauvaise santé mentale a des conséquences économiques profondes. Compte tenu du fardeau de la mauvaise santé mentale, les arguments économiques en faveur de la prévention de la maladie mentale et de la promotion d’une meilleure santé mentale peuvent être très solides, mais trop souvent, la prévention attire peu d’attention et de ressources. Cet article décrit le rôle potentiel que peuvent jouer les données économiques, les essais expérimentaux et les études d’observation, ou la modélisation, pour justifier la nécessité d’investir davantage dans la prévention. Il illustre les domaines d’action tout au long de la vie où il y a déjà un bon dossier économique. Il suggère également d’autres domaines de préoccupation importante pour la santé publique, avec des preuves d’efficacité prometteuses, qui pourraient bénéficier d’une analyse économique. Les obstacles financiers et économiques à la mise en œuvre sont ensuite présentés, et des stratégies visant à surmonter les obstacles et à accroître les investissements dans la prévention de la maladie mentale sont suggérées.

(Seulement en français)

Cohésion, collaboration, collectivité : Faire progresser la promotion de la santé mentale au Canada

Association canadienne pour la santé mentale. (2019). Cohésion, collaboration, collectivité : Faire progresser la promotion de la santé mentale au Canada. Consulté à l’adresse https://cmha.ca/fr/documents/cohesive-collaborative-collective-advancing-mental-health-promotion-in-canada

Pour marquer sa 68e Semaine de la santé mentale, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) prône la mise sur place d’une stratégie nationale de promotion de la santé mentale pour renforcer la santé mentale de la population canadienne, à l’heure où les taux de maladie mentale sont en hausse partout dans le monde. Pour porter ses fruits, la stratégie nationale de promotion de la santé mentale doit être bien coordonnée, bien financée et maintenue à long terme, et elle doit faire l’objet d’un suivi. Elle doit prévoir : la prise en compte des effets sur la santé mentale des politiques et des programmes de tous les pouvoirs publics; l’augmentation de 7,2 % à 9 % de la part du budget de santé consacrée à la santé mentale; la reproduction et la mise à l’échelle des programmes de lutte contre les inégalités et les disparités sociales à l’origine des problèmes de santé mentale; et le financement de campagnes de marketing social.  

L’ACSM recommande aussi d’accroître de 2 % les dépenses dans les programmes sociaux pour favoriser l’inclusion sociale, l’élimination de la violence et de la discrimination et l’égalité des chances du point de vue économique, notamment auprès des aînés vivant dans la solitude, des jeunes stressés par les médias sociaux et des personnes sans emploi ou sous-employées, victimes de l’économie à la demande. 

(Seulement en anglais)

The Lancet Commission on global mental health and sustainable development

Patel, V., Saxena, S., Lund, C., Thornicroft, G., Baingana, F., Bolton, P., … UnÜtzer, Jü. (2018). The Lancet Commission on global mental health and sustainable development. The Lancet, 392(10157), 1553‑1598. 

Malgré les avancées substantielles de la recherche montrant ce qui peut être fait pour prévenir et traiter les troubles mentaux et promouvoir la santé mentale, la traduction de ces mesures en effets réels a été extrêmement lente. La qualité des services de santé mentale est systématiquement pire que celle de la santé physique. Les investissements publics et l’aide au développement en matière de santé mentale restent pitoyablement modestes.

(Seulement en anglais)

How do macro-level structural determinants affect inequalities in mental health? – A systematic review of the literature

McAllister, A., Fritzell, S., Almroth, M., Harber-Aschan, L., Larsson, S., & Burström, B. (2018). How do macro-level structural determinants affect inequalities in mental health? – A systematic review of the literature. International Journal for Equity in Health, 17(1), 180. https://doi.org/10.1186/s12939-018-0879-9

En Europe et ailleurs, on s’inquiète de plus en plus des inégalités en matière de santé et de la prévalence accrue des maladies mentales. Les déterminants structurels tels que les arrangements de l’État providence peuvent avoir une incidence sur les niveaux de santé mentale et les inégalités sociales. Cette revue systématique vise à évaluer les données probantes actuelles sur le lien entre les déterminants structurels et les inégalités dans les résultats en santé mentale.

(Seulement en français)

Promouvoir la santé mentale de la population

Santé Publique France. (2017). Promouvoir la santé mentale de la population. Un numéro spécial de « La santé en action (Santé publique France) ». (Mars 2017). 

Le dossier central de ce numéro rassemble la contribution de 25 experts, il présente un état des connaissances et passe en revue un certain nombre d’initiatives de terrain pour promouvoir une santé mentale positive, mobilisant tous les acteurs requis : professionnels de la santé, du social, réseaux, services de l’État, collectivités territoriales, associations… sans oublier les citoyens eux-mêmes.

(Seulement en anglais)

Barriers and facilitators to commissioning Cost-effective services for promotion of mental health and wellbeing and prevention of mental ill-health

Mc Daid, David, Hewlett, Emily, & Park, A-La. (2017). Barriers and facilitators to commissioning Cost-effective services for promotion of mental health and wellbeing and prevention of mental ill-health. London: Public Health England, Personal social Services research unit, London School of Economics. 

Bien qu’il existe de nombreuses preuves que certaines actions contribuent à améliorer la santé mentale et le bien-être et/ou à prévenir les problèmes de santé mentale, cela ne signifie pas qu’elles seront mises en œuvre. Ce rapport examine certaines des raisons pour lesquelles aucune action n’est entreprise et ce qui peut être fait pour changer cela. De nombreux obstacles à la mise en œuvre sont discutés.

(Seulement en français)

Un cadre de référence pour soutenir l’action en santé mentale des populations

Mantoura, P., Roberge, M. C., & Fournier, L. (2017). Un cadre de référence pour soutenir l’action en santé mentale des populations. Santé mentale au Québec, 42(1), 105-123.

Cet article propose un cadre de référence pour soutenir l’action en santé mentale des populations. Ce cadre identifie les différentes dimensions propres à l’intervention en faveur de l’amélioration de la santé mentale de la population et de la réduction des inégalités de santé mentale. L’article illustre enfin comment l’application de la responsabilité populationnelle au niveau local permet de mettre en pratique les différentes dimensions de ce cadre de référence. Ultimement il permet aux acteurs de santé publique de mieux cerner leur action en faveur de la santé mentale des populations.

1 - 10 de 42 résultats
Page: 123...5

Outils

(Seulement en français)

How to measure your impact on wellbeing

What works wellbeing. (2019). How to measure your impact on wellbeing : https://whatworkswellbeing.org/measure/

Ce guide a été élaboré par le What Works Centre for Wellbeing, la New Economics Foundation et le Centre for Local Economic Strategies. Le What Works Centre for Wellbeing est un organisme indépendant qui élabore des données probantes solides, accessibles et utiles que les gouvernements, les entreprises, les collectivités et les personnes peuvent utiliser pour améliorer le bien-être dans l’ensemble du Royaume-Uni. Dans ce guide, le Centre a rassemblé les éléments les plus importants que les organisations travaillant avec les communautés et les individus doivent comprendre pour mesurer le bien-être subjectif.

(Seulement en français)

Cadre d’indicateurs de surveillance de la santé mentale positive

Agence de la santé publique du Canada. (2016). Cadre d'indicateurs de surveillance de la santé mentale positive. Centre de prévention des maladies chroniques, Agence de la santé publique du Canada.

Le Cadre d’indicateurs de surveillance de la santé mentale positive fournit des renseignements sur les résultats en matière de santé mentale positive et les risques ainsi que les facteurs de risque et de protection connexes.

(Seulement en français)

Portrait statistique de la santé mentale des Québécois. Résultats de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes – Santé mentale 2012

Baraldi, R., Joubert, K., et Bordeleau, M. (2015). Portrait statistique de la santé mentale des Québécois. Résultats de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes - Santé mentale 2012. Montréal : Institut de la statistique du Québec.

Ce portrait statistique fournit de l’information pertinente quant à l’ampleur de certaines de ces problématiques dans la population québécoise âgée de 15 ans et plus, information qui ne manquera pas d’être utile aux décideurs, chercheurs et intervenants s’intéressant à la santé mentale ainsi qu’aux problématiques connexes.

(Seulement en anglais)

Mental Well-being Impact Assessment : a toolkit for well-being

Cooke, A., Friedli, L., Coggins, T., Edmonds, N., Michaelson, J., O'Hara, K. et collab. (2011). Mental Well-being Impact Assessment : a toolkit for well-being (3e éd.). Londres, Angleterre : National MWIA Collaborative.

Cet outil du MWIA pour le bien-être fournit un cadre factuel pour améliorer le bien-être grâce aux processus de mise en service, à la conception et à la prestation de projets et de services, à l’engagement de la communauté et à l’évaluation des impacts. Il permet aux personnes et aux organisations d’évaluer et d’améliorer une politique, un programme, un service ou un projet afin d’assurer un impact aussi équitable que possible sur le bien-être mental des personnes et d’identifier des moyens de mesurer ces impacts.

Liens

Global Mental Health Commission
La Commission pour la santé mentale et le développement durable dans le monde est une synthèse complète des connaissances sur la santé mentale, conçue pour catalyser l’action mondiale. Il s’appuie sur les séries The Lancet de 2007 et 2011 sur la santé mentale dans le monde, qui ont contribué à faire des soins de santé mentale une priorité plus grande à l’échelle mondiale.

Comission de la santé mentale du Canada
La Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) est responsable de la conception et de la diffusion de programmes et d’outils novateurs qui favorisent la santé mentale et le bien-être de la population canadienne. Par le mandat unique que lui a confié le gouvernement du Canada, la CSMC aide les gouvernements et les organisations à l’échelle fédérale, provinciale et territoriale à appliquer de solides politiques publiques.

Mouvement santé mentale Québec
Le Mouvement est la force d’un réseau, un regroupement d’organismes communautaire ayant un mandat en promotion et prévention en santé mentale. Le Mouvement soutient les membres et fait connaître leur travail en promotion et prévention en santé mentale.

Centres de collaboration nationale en santé publique: santé mentale des populations 
Pour soutenir les acteurs de santé publique au Canada dans leurs activités en matière de santé mentale des populations, le Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS) développe la thématique de santé mentale des populations.

Centres de collaboration en santé publique : travaux collectifs en santé mentale des populations 
Les CCN ont collaboré sur deux activités dans le cadre d’un projet collectif sur la santé mentale des populations: l’une qui a vu la création d’une liste de ressources sur la santé mentale des populations chez les enfants et les jeunes, l’autre qui a réuni des dirigeants d’organismes de santé publique, de santé mentale et de santé autochtone des provinces et territoires du Canada lors d’un forum national sur la clarification des rôles dans la promotion de la santé mentale.

What works wellbeing Center 
Un centre What Works constitue un pont entre le savoir et l’action pour les décideurs. Nous rassemblons des preuves sur les impacts relatifs sur le bien-être des politiques et des projets, leur coût et la qualité des preuves.

Trousse d’outils pour la promotion de la santé mentale
La Trousse d’outils pour la promotion de la santé mentale a été conçue en 1999 par le Bureau national de l’Association canadienne pour la santé mentale. Ce guide complet est destiné aux communautés souhaitant prendre des initiatives en matière de promotion de la santé mentale. Il contient donc toutes les informations nécessaires à la mise en œuvre d’un programme; à savoir des stratégies, des conseils, des outils ainsi que des exemples.

Sixth world conference on the promotion of mental health and prevention of mental and behavioral disorders
Ce congrès, tenu à Washington du 17 au 19 novembre 2010, est un des événements les plus importants à l’heure actuelle en promotion de la santé mentale. Sur ce site, vous retrouverez la programmation du congrès et pourrez consulter certaines présentations PowerPoint des auteurs présents.

The European Network for Mental Health Promotion
L’European Network for Mental Health Promotion (ENMPH; Le réseau européen pour la promotion de la santé mentale) est un nouveau réseau qui unit les personnes intéressées aux questions entourant la promotion de la santé mentale. L’ENMHP vise à devenir le plus grand réseau de promotion de la santé mentale en Europe en procurant des renseignements, des outils et des méthodes de travail, de la formation ainsi que des plateformes de communication à toutes les personnes intéressées par ce domaine émergeant.

Promotion de la santé mentale
Créée en 1995, l’Unité de la promotion de la santé mentale constitue le point de mire des efforts investis par Santé Canada dans le maintien et la promotion de la santé mentale et du bien-être de la population canadienne. L’Unité promeut la santé mentale dans une perspective de santé de la population qui inclut le large éventail des déterminants de la santé mentale.

The National Mental Health Development Unit
La National Mental Health Development Unit (NMHDU), lancée en avril 2009, regroupe une petite équipe centrale et une gamme de programmes financés par le Department of Health (ministère de la Santé) et le National Health Service (Service national de santé). Son but est de soutenir l’implantation d’une politique de santé mentale sur le plan national en donnant des conseils au sujet des meilleures pratiques à l’échelle nationale et internationale pour améliorer la santé mentale ainsi que les services en santé mentale.

The Clifford Beers Society
La Clifford Beers Society vise à devenir un point central en matière d’initiatives en promotion de la santé mentale en s’inspirant du principe qu’en adoptant un rôle catalyseur pour les autres, elle peut devenir un point de mire essentiel. Son but est de travailler de concert avec les agences existantes plutôt que de doubler les efforts.

Équipe du dossier

Pascale Mantoura
PhD, candidate, conseillère scientifique au Centre de collaboration nationale sur les politiques publiques et la santé, responsable du dossier de santé mentale des populations.

Marie-Claude Roberge 
Conseillère scientifique à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)