Dégustations de savoir

La culture du mieux-être, pour une meilleure santé psychologique et physique

Conférence du lundi 21 novembre 2011

Conférencière

  • Michèle Bourgoin, chercheuse et directrice du mieux-être de la province (ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport), dévoilera les détails de ce plan, dont l’objectif est d’inciter les individus, les familles, les écoles, les collectivités et les milieux de travail à accroître leurs connaissances, leur participation et leur engagement en matière de mieux-être. 

Compte rendu de la vidéoconférence

Cette Dégustation de savoir s’est déroulée dans six sites en vidéoconférence, soit à Saint-Jérôme, à Chicoutimi, à l’INSPQ de Québec, au MSSS de Montréal (section St-Denis), au MSSS de Québec (chemin Ste-Foy), au MSSS de Québec (avenue d’Estimauville). Il y avait 35 personnes à Montréal et 15 en région.

Michèle Bourgoin, directrice du Mieux-être, Ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport, Gouvernement du Nouveau-Brunswick, a présenté les grandes lignes de la stratégie du Mieux-être. Marthe Hamel, chef du service de développement, d’adaptation et d’intégration sociale, direction de la santé publique, ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), était invitée à réagir à la présentation. Enfin, Hélène Brouillette, courtière de connaissances, animait la conférence.

Télécharger la présentation

Il faut profiter d'une situation de crise pour mettre en œuvre des changements

Après voir relevé des problèmes importants au sein de sa population (stress, obésité, tabagisme, le plus haut taux de vieillissement au Canada, etc.), le gouvernement du Nouveau-Brunswick décide en 2006 de créer le ministère du Mieux-être, de la Culture et du Sport dans le but de faciliter le développement d’une culture du mieux-être dans la province. Ce ministère était auparavant rattaché à celui de la Santé. 

En 2010, les ministres fédéral et provincial de la Promotion de la santé et du Mode de vie sain, adoptent la Déclaration sur la prévention et la promotion, un énoncé qui vient officialiser leur union afin d’atteindre un objectif commun, celui de travailler à la promotion de la santé et à la prévention des incapacités. La stratégie renouvelée repose sur quatre principes directeurs :

  •  Des approches intégrales et multidimensionnelles
  • L’engagement et la mobilisation de toute la population
  • La collecte/le partage des données et le transfert du savoir
  • La mise en œuvre de la théorie de l’autodétermination

Tout comme l’indiquent les recherches, la satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux de compétence, d’autonomie et d’appartenance engendre un sentiment de mieux-être psychologique et favorise la résilience.

L’approche est basée sur les principaux déterminants de la santé (saine alimentation, vie sans tabac, activité physique, et santé psychologique/résilience), et favorise des champions hors gouvernement plutôt que la mise en place de programmes gouvernementaux.

  • On doit avant tout travailler sur la résilience communautaire avant de travailler sur les autres aspects de la santé.
  • On ne parle plus de populations ciblées, mais on s’adresse maintenant à la population en général.

Des sondages sont effectués auprès de différentes clientèles (étudiants, employés du système scolaire, parents, etc.) Les premiers sondages menés en 2006 auprès des étudiants des écoles secondaires de la 6e à la 12e année ont permis de joindre 45 000 jeunes, et la deuxième série, effectuée l’an dernier, en a joint 21 000 (baisse de participation due à la grippe A-H1N1).

Les résultats démontrent que les jeunes éprouvent une plus grande difficulté concernant le sentiment d’appartenance, et que les perceptions des parents et celles des enfants peuvent varier considérablement. On note également que les problèmes liés au CAA (23 % des personnes interrogées) sont très souvent en lien avec des problèmes de poids, d’activité physique, de tabagisme, etc.

Engagement

Toutes les écoles sont invitées à soumettre des projets liés à l’amélioration du mieux-être, lesquels sont encouragés par l’octroi de subventions (projets Systema, Baie-Sainte-Anne, etc.). Bien que les premiers projets aient porté sur le tabagisme et une saine alimentation, on observe une forte migration vers des projets portant sur la santé psychologique et la résilience. 

Une formation est offerte aux intervenants qui travaillent auprès des jeunes (enseignants, concierges d’école, conducteurs d’autobus) pour qu’ils puissent agir de façon positive et efficace lorsqu’un ou des jeunes se trouvent en situation de crise ou en situation conflictuelle.

Il est important de mentionner que les résultats des projets mis en place reposent sur des données probantes. Depuis la mise en place des nouveaux outils et l’application continue sur le terrain, le taux d’absentéisme des élèves a nettement diminué, tout comme les échecs scolaires et les mesures disciplinaires.

  • La prise en considération des environnements est primordiale pour favoriser le mieux-être de la population.
  • Le mieux-être est un travail de passion, qui vient chercher nos expériences de vie et qui devient plus grand que le travail en soi.
  • Au Nouveau-Brunswick, plus de 200 partenaires sont actuellement des champions du changement.

Télécharger les questions

Archive

Profil de la qualité de vie chez la population itinérante au Québec
jeudi 25 octobre 2018
La santé mentale et la santé sociale lors des bouleversements environnementaux: un état des lieux... et des connaissances!
mercredi 14 mars 2018
L’activité physique : une stratégie pour promouvoir la santé mentale, prévenir et traiter les troubles mentaux
mardi 20 février 2018
Cannabis, adolescence et dépression
vendredi 26 janvier 2018
L’accès hyperphagique : que savons-nous sur ce trouble alimentaire officiellement introduit dans le DSM-5?
jeudi 7 décembre 2017
Travail et santé mentale : Qu'avons-nous appris avec l'étude Salveo?
jeudi 30 mars 2017
Comment agir pour promouvoir la santé mentale des jeunes adultes?
mardi 28 février 2017
Rôle des comorbidités psychiatriques dans le traitement et le pronostic des maladies chroniques respiratoires
mardi 24 janvier 2017
L'écart entre le droit et l'accès aux soins pour les demandeurs d'asile et les réfugiés
mardi 15 novembre 2016
Les interventions psychologiques de haute intensité pour les personnes souffrant de troubles dépressifs et anxieux
lundi 30 mai 2016
Le soutien à l'autogestion et les interventions de faible intensité pour les personnes souffrant de troubles dépressifs et anxieux
vendredi 15 avril 2016
Le soutien à la décision clinique pour améliorer les soins et services aux personnes souffrant de troubles dépressifs et anxieux
lundi 21 mars 2016
Cible qualité : un programme d'application des connaissances pour soutenir l'amélioration de la qualité des soins et des services de première ligne en santé mentale
jeudi 18 février 2016
La recherche d'informations et de soutien en ligne pour la santé mentale : Expériences et perspectives des jeunes qui reçoivent des soins à la suite d'un premier épisode psychotique
mercredi 28 octobre 2015
Traiter les troubles d'anxiété à l'aide de la vidéoconférence: efficacité et autres facteurs importants à considérer
jeudi 21 mai 2015
Les soins par étapes, un modèle de prestation pour faciliter l'accès aux soins et services
jeudi 22 janvier 2015
Soutien à l'autogestion de la dépression : facile, peu coûteuse et efficace
lundi 20 octobre 2014
Mise en œuvre de soins hiérarchisés : une étude de cas
lundi 23 janvier 2012
La culture du mieux-être, pour une meilleure santé psychologique et physique
lundi 21 novembre 2011
Et si le modèle de clinique influençait la qualité du traitement des troubles anxieux ou dépressifs?
jeudi 27 janvier 2011