Article

Où est rendu le Québec avec École en santé en 2020?

Publié le 31 août 2020 par Julie Lane, Ph. D. et Danyka Therriault, ps.éd., candidate au Ph. D., Centre RBC d’expertise universitaire en santé mentale, Université de Sherbrooke

Au Québec, depuis 2003, il est convenu que la santé, le bien-être et la réussite éducative des jeunes sont sous la responsabilité conjointe du réseau de la santé et des services sociaux et du réseau de l’éducation. L’approche École en santé (AÉS) a été le moyen retenu entre ces deux réseaux pour favoriser la mise en œuvre d’interventions efficaces de promotion et de prévention en contexte scolaire.1

Plus récemment, le référent ÉKIP2 a été proposé pour favoriser des actions de promotion de santé et de bien-être ainsi que de prévention de problèmes chez les jeunes d’âge scolaire, notamment en précisant les compétences et les savoirs à développer du préscolaire à la fin du secondaire. L’objectif est de contribuer à leur persévérance scolaire et à leur réussite éducative. Ce référent s’inscrit directement dans la continuité des travaux menés en lien avec l’AÉS. Le référent propose une démarche d’intervention globale pour soutenir la planification d’actions en milieu scolaire pour agir auprès des élèves dans leurs milieux de vie. Ces actions doivent être coordonnées par des acteurs des deux réseaux, en collaboration avec la famille et la communauté, et visent à favoriser le développement de sept compétences psychosociales des élèves du préscolaire à la 5è secondaire: 

1.     Adoption de comportements prosociaux
2.     Connaissance de soi
3.     Demande d’aide
4.     Engagement social
5.     Exercice de choix éclairés en matière d’habitudes de vie
6.     Gestion des émotions et du stress
7.     Gestion des influences sociales

Nous vous proposons une nouvelle mouture de ce dossier École en santé où nous vous proposerons des publications qui viseront à :

  • sensibiliser à l’importance de favoriser le développement des compétences psychosociales des élèves tout au long du parcours scolaire;
  • favoriser la compréhension du référent ÉKIP et des orientations ministérielles qui y sont liées;
  • faire connaître des initiatives et des programmes qui se déploient dans le milieu scolaire tout en s’inscrivant en cohérence avec l’AÉS et le référent ÉKIP;
  • partager des résultats d’évaluation de programmes déployés dans le milieu scolaire visant le développement des compétences psychosociales ou la prévention d’enjeux d’adaptation (p. ex. : anxiété, consommation, etc.).

Références

1. https://www.msss.gouv.qc.ca/professionnels/jeunesse/entente-de-complementarite-des-services-mels-msss-et-approche-ecole-en-sante/

2. https://www.quebec.ca/education/prescolaire-primaire-et-secondaire/sante-bien-etre-jeunes/ekip/

Dossier(s) associé(s)

École en santé